Features

Des militaires français aux côtés du Cameroun

boko_haram_france-US-Cameroun

Deux officiers de l’Opération Barkhane ont été autorisés à intégrer l’Opération Emergence 4 par le chef de l’Etat. C’est un communiqué du ministre de la Communication qui rend public l’information. Sur haut accord du chef de l’Etat, chef des armées, un détachement français de liaison et de contact composé d’un officier et d’un sous-officier issus de l’état-major de l’opération Barkhane basée à N’Djamena au Tchad est détaché auprès de l’Opération Emergence 4 qui conduit la lutte contre la secte islamiste Boko Haram.

Il s’agit de militaires chargés de la lutte contre le terrorisme dans la zone sahélienne. Par souci de réciprocité, et sur très hautes instructions du président de la République, un détachement de deux officiers camerounais a été intégré au sein du Comité de coordination et de liaison de l’état-major de l’Opération Barkhane, à l’instar de ceux des autres pays du Bassin du Lac Tchad. Cette décision participe du souci de la France et du Cameroun de procéder à un renforcement de la coopération dans le domaine du renseignement pour plus d’efficacité dans le cadre de la mise en œuvre de stratégies conjointes de lutte contre le terrorisme.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Bien plus, il s’agit là d’une traduction dans les faits des nouveaux Accords de partenariat et de défense signés le 21 mai 2009 entre la France et le Cameroun. On se rappelle que dans le même ordre d’idées, une formation avancée au tir de combat a été organisée par la France du 3 au 13 mars dernier à Ngaoundéré au profit des forces de défense du Cameroun. A cette occasion, un détachement d’instruction opérationnelle composé de dix instructeurs des éléments français au Gabon avait formé une trentaine de moniteurs de tirs au profit des unités de combat de combat camerounaises.

Dans le communiqué rendu public il y a quelques jours, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary a tenu à saluer, au nom du gouvernement de la République, l’excellence des relations entre la France et le Cameroun d’une manière générale, et la coopération militaire dans la lutte contre le terrorisme en Afrique Centrale et en Afrique de l’Ouest et même à travers le monde.

Jean Francis BELIBI

Populaires cette semaine

To Top