Economie

Des fonds additionnels disponibles pour l’Axe Yaoundé – Kribi

ministre-Travaux-BTP-route_Construire_Cameroun_Kribi

Deux décrets du président de la République, datés du 13 mai 2015, habilitent le Minepat à signer des accords de prêt d’environ 13 milliards F. Parmi les principales dessertes du port en eau profonde de Kribi, il y a la route, notamment la « Provinciale N° 18 », reliant la capitale Yaoundé à cette autre infrastructure portuaire.

L’axe Yaoundé-Kribi, longue de 271 Km, est réalisé sur 67 Km seulement (Yaoundé-Olama). C’est-dire qu’il y a encore du chemin à parcourir. Sauf que techniquement, la construction du port est, pour sa part, achevée. Il faut donc mettre le pied sur l’accélérateur, afin que Yaoundé-Kribi passe entièrement, et assez rapidement. Voilà qui pourrait justifier la signature par le président de la République, mercredi, 13 mai dernier, de deux autres décrets, habilitant le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), à signer des accords de prêt « pour le financement partiel du projet de construction de la route Olama-Kribi (section 1, Bingambo-Grandzambi) ». Spécifiquement, le premier décret habilite le Minepat à signer avec la Banque arabe pour le développement en Afrique (BADEA), un accord de prêt d’un montant de 12 millions de dollars US, soit environ 6 milliards F. Le second accord de prêt sera signé avec le Fonds de l’organisation des pays exportateurs de pétrole pour le développement international (OFID), pour un montant de 14 millions de dollars US, en moyenne 7 milliards F. En somme, une enveloppe cumulée de 13 milliards F.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pour mémoire, la réalisation de l’axe Yaoundé-Kribi se fait en lots. Les 67 Km déjà achevés représentent le lot 1, Yaoundé-Olama, construit sur financement de la Banque islamique de développement (BID). Le lot 2, Olama-Bingambo, 106 km, a déjà fait l’objet de la signature d’un accord de prêt entre le gouvernement et la BID. Le démarrage du chantier est imminent. S’agissant enfin du lot 3, Bingambo-Kribi, 98 km, le gouvernement et ses bailleurs de fonds du monde islamique notamment, étaient réunis à Yaoundé le 4 décembre 2014, pour discuter de la mobilisation de financement pour la dernière étape, évaluée à 77 milliards de F. Parmi les bailleurs de fonds présents à cette rencontre, il y avait justement les représentants de la BADEA et de l’OFID, entre autres. Au cours de leurs échanges, l’on avait particulièrement relevé que la réalisation du lot 3, Bingambo-Kribi est complexe, avec une vingtaine de ponts et d’ouvrages d’art qui s’imposent. Aussi, les différentes parties avaient-elles convenu que ce chantier se réalise en deux sections.

La première section, 45 km, Bingambo-GrandZambi, objet des présents décrets du chef de l’Etat, coûtera en tout 43 milliards de F, dont 37 milliards à débloquer par les bailleurs de fonds et le reste par le gouvernement. On peut donc dire qu’on tient déjà 13 milliards F. Et le Minepat assure que les travaux de cette section devraient démarrer en novembre 2015. Il ne restera plus que la seconde section, 53 km, qui va jusqu’au terminus, GrandZambi-Kribi.

Félicité BAHANE N

Populaires cette semaine

To Top