Features

Des femmes gouverneurs et générales d’armée annoncées au Cameroun

Depuis quelques temps la gente féminine au Cameroun s’est distinguée par sa volonté sans relâche d’accompagner le Président Paul Biya dans la construction d’un Cameroun émergent à l’horizon 2035. Le point phare dans cette illustration part de la Première Dame, Mme Chantal Biya qui, il y a 18 ans a placé ses sœurs sur les chapeaux de roue par le biais du Cercle des Amis du Cameroun le CERAC, les Synergies Africaines, la Fondation Chantal Biya et plusieurs œuvres socio-humanitaires portant son estampille. Ce déploiement tous azimuts de la mère du Cameroun a permis au Chef de l’Etat de comprendre que les hommes ne sauraient diriger seuls ce pays sans l’aide des femmes dont la vitalité et le génie ne sont plus à démontrer. Nous ne manquerons pas d’évoquer la gouvernance fiable et dynamique d’une catégorie des femmes ayant reçu l’onction du Président de la République de trôner dans les entreprises publiques et parapubliques, même dans le gouvernement. A l’instar de Mme Libom Li Likeng. Première Dame à diriger la Douane Camerounaise depuis 06 ans et dont la gestion de ce grenier de notre économie ne souffre d’aucune entorse.Mme Yaou Aïssatou Directeur général de la Société Nationale d’Investissement SNI, Mme Bidjang DG de l’Opérateur de Téléphone Mobile ORANGE, Mme Angeline MINDJA DG de l’Agence Nationale pour la Promotion et l’Investissement, Mme Paulette Abenkou Eba’a DGA de l’ANTIC. Dans le gouvernement, elles sont une dizaine se retrouver parmi les hommes: nous avons entre autre Mme Madeleine Tchuenté MINRESI, Mme Youssouf Hadidja Alim MINEDUB, Mme Koung A Bessike MINDAF, Mme Atha SETAT MINFOF, Mme Ama Tutu Muna MINCULT, Mme Marie Thérèse Obama Ministre de la promotion de la femme et de la famille pour ne citer que celles-là. En politique une pléiade de femmes au Cameroun ont fait leur preuve pour le combat politique dans le réajustement de notre démocratie. Elles sont passées de députés à sénatrice sans toutefois négliger les mairies dont les plus époustouflantes sont: Mme Foning Françoise, Mme Courtes Ketcha, Mme Denise FAMPOU, Mme Rosette Mboutchouang, Mme Régine Amougou Noma. Une femme est vice-présidente du sénat Camerounais: Mme Géneviève Tjoues.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

LA FEMME CAMEROUNAISE ET LE COMMANDEMENT

Elles se sont illustrées dans un premier temps dans le corps de la police nationale avec le contrôleur général de police Mme LELE Agathe. L’armée et la gendarmerie ne sont pas restées indifférentes dans la valorisation de la femme camerounaise avec les femmes colonels dont nous avons: Mme MINDJIE, Mme Bela Nkoto Anne Helene, Mme Abouou Aka’a épse Mendo magistrat militaire et la liste est loin d’être exhaustive. L’administration centrale restée pendant des années une exclusivité des hommes a mis fin à cette marginalisation. Ce qui va pousser Paul Biya à nommer les premières adjointes préfectorales, sous-préfet, secrétaire général de Régions et cerise sur le gâteau la première femme Préfet du Koung-Khi.

LA MISE À LA RETRAITE DES GÉNÉRAUX D’ARMÉES

Une armée vieillissante au niveau des officiers supérieurs aux grades de généraux d’armées pourrait susciter le besoin d’un sang neuf et une expérience nouvelle, en propulsant les premières femmes aux rangs de général d’armée. Le Chef de l’Etat ne serait pas loin de cette initiative car la femme camerounaise aura prouvé son attachement pour apporter une pierre à l’édifice du grand chantier nationale. A l’aune d’un chamboulement dans le sérail, tout est possible. Croisons les doigts.


L’epervier

Populaires cette semaine

To Top