Features

Des combattants de Boko Haram tués dans le Mayo-Tsanaga

Fotokol-Boko-Haram - Cameroun-Mayo-Sava-libération

C’était au cours d’un violent affrontement survenu dans l’après-midi de samedi dernier à Zelevet dans le Mayo-Moskota. Après un calme apparent de plus de trois mois, les membres de la secte terroriste Boko Haram viennent à nouveau de sévir dans le village Zelevet, arrondissement de Mayo-Moskota. Selon le sous-préfet par intérim Ouhé Kolandi, tout est parti d’une attaque des Boko Haram sur une patrouille des militaires camerounais au village Zelevet. La riposte ne s’est pas fait attendre.

«Il y a eu effectivement des échanges nourris de coups de feu. On a dénombré quatre soldats et un civil camerounais membre d’un comité de vigilance blessés. Une femme enceinte otage de Boko Haram a été libérée. Le lendemain, les renforts envoyés et qui ont ratissé le coin ont découvert les corps de deux militaires camerounais», confie le sous-préfet par intérim.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Cette dernière attaque survient après un incident qui s’est produit le 26 décembre 2014 dans le même village de Zelevet lorsqu’une mine a provoqué l’explosion d’un véhicule de l’armée camerounaise, avec à la clé trois soldats tués et plusieurs autres blessés.

Dans l’attaque de samedi dernier, les sources divergent sur le nombre exact de victimes du côté de Boko Haram. Pendant que certaines sources militaires avancent les chiffres de plus de 20 combattants de Boko Haram abattus, d’autres parlent du double.

Jacques Kaldaoussa

Populaires cette semaine

To Top