Features

Des avocats du barreau de Paris à la rescousse d’’Yves Michel Fotso

Tribunal-Yves-Michel-Fotso -epervier-camerou

Me Michael Buhler, Me Benedicte Graulle et Me Dominique Inchauspé ont demandé au Tribunal criminel spécial mercredi de procéder à une jonction des procédures en cours contre l’homme d’affaires Yves Michel Fotso.

 Le Tribunal criminel spécial a connu de nouvelles plaidoiries mercredi, 05 mars 2015 dans le cadre des poursuites contre Yves Michel Fotso. L’ex-Administrateur directeur général a constitué pour sa défense des avocats du barreau de Paris qui ont demandé aux juges de joindre les procédures en cours contre leur client et de lui restituer sa liberté.

Me Michael Buhler, Me Bénédicte Graulle et Me Dominique Inchauspé, du cabinet Jones Day basé à Paris, ont été constitués par Yves Michel Fotso aux côtés de ses avocats camerounais : Me Mandeng et Me Achet. Les avocats «blancs» de l’ex-Adg de la compagnie aérienne nationale ont demandé au tribunal de faire la jonction de procédures entre la plainte du liquidateur de l’ex-Camair et celle de l’accusation pour détournements de deniers publics.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

La première plainte est relative à la gestion des fonds générés par les 31,5 milliards de F CFA d’indemnisations reversées à la Camair suite à une sortie de piste du Boeing 747-Combi à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle de Paris en novembre 2010. Le liquidateur de l’ex-Camair accuse Yves Michel Fotso d’avoir fait perdre près de 19 milliards de F CFA à la compagnie à cette époque dans le cadre de ces indemnisations. Les nouveaux avocats de l’homme d’affaires ont demandé aux juges mercredi de remettre en liberté leur client étant donné que la détention provisoire commise pour cette affaire «a expiré» le 22 avril 2014 sans la production d’un autre mandat.

Dans le cadre de la deuxième affaire, d’après les détails donnés par le quotidien Le Jour, Yves Michel Fotso est accusé d’avoir détourné 5,8 milliards de F CFA au préjudice de la Camair par le débit de ses comptes bancaires et le détournement de 26,6 milliards de F CFA par le paiement de loyers indus dans le cadre des contrats de location-vente des Boeing 767-200 et 747-300.

L’audience a été renvoyée au 18 mars pour laisser aux différentes parties le soin de peaufiner leurs arguments. Yves-Michel Fotso a été condamné en septembre 2012 à 25 ans d’emprisonnement par le tribunal de grande instance du Mfoundi pour le détournement d’une somme de 21 milliards de FCFA débloquée par le Cameroun en 2001 pour l’achat d’un avion affecté aux déplacements du Président de la République.

Source link

Populaires cette semaine

To Top