Features

Des arnaqueurs s’emparent du service des impôts

impôts

Mme Hadja Amine Abuya, chef du centre départemental des impôts de Kousseri est accusé d’arnaque, d’escroquerie et d’intimidations par les commerçants de la région de l’Extreme Nord.

Mme Hadja Amine Abuya. Voila une femme qui par la force d’une nomination s’est érigé en reine absolue dans le chef lieu du département du Logone et Chari, région de l’Extrême Nord. Selon des informations en notre possession, Mme Hadja Amine Abuya, le chef de centre départemental des impôts basé à Kousseri est plongée dans une pratique on ne peut plus frauduleuse. Celle-ci est accusée d’escroquerie, d’intimidation et de menace par la population et singulièrement par les commerçants exerçant dans son ressort de compétence. Le CDI nous a-t-on appris extorque de l’argent de façon frauduleuse aux commerçants. C’est par l’entremise des contrôles inopinés institué par le chef de centre départemental des Impôts.

« Depuis deux ans, des agents du service des impôts nous prennent 35.000 F CFA à la fin de chaque fin du mois ». Nous renseigne un commerçant qui dit verser la même somme à chaque passage des agents de Hadja Amina Abuya et d’ajouter que « nous sommes obligés de verser 15000 F lorsque nous déchargeons nos marchandises. Par jours il ya pas moins de 40 camions qui viennent décharger des marchandises ici. Alors vous-même faites le  calcul et vous comprendrez combien les agents d’impôts récoltent chez nous au quotidien ». Ce qui dérange le plus dans cette histoire selon nos informateurs « c’est le fait qu’aucun reçu n’est remis aux commerçants pour au moins justifier qu’ils ont versé de l’argent». Ici, toute réclamation est réprimandée.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Au moment où ces menaces s’accentuent sur le chef de centre départemental des Impôts de kousseri, les agents de terrains quant à eux multiplient les arnaques dans les différents centres commerciales. Pendant ce temps,  Mme Hadja Amine Abuya nie en bloc toutes les accusations portées à son endroit. Elle dit plutôt s’attendre à des félicitations et non à des propos calomnieux. Pour elle, « nous fournissons d’énormes efforts pour que le centre départemental dont elle assure les reines joue le rôle qui l’incombe ceci n’en déplaise aux personnes de mauvaises foi ». Des sources introduites font état de ce que le CDI se targue d’avoir des relations à la direction générale des impôts. « Elle dit ne rien craindre tant que ses gens serons là ». Confie un agent en service dans cette structure transformée en centre commercial où règne faux ; arnaque et intimidation.

Pour nombre d’observateurs, les exactions des agents du centre départemental des Impôts de kousseri sont susceptibles de créer des tensions sociales. Chose qui risque plonger cette partie du Cameroun dans une situation de crise en plus des exactions de la secte barbare Boko Haram qui sème la panique de façon inopinée. Le centre départemental des impôts du Logone et Chari mérite une visite du Contrôle supérieur de l’Etat.

Dewa Aboubakar

Populaires cette semaine

To Top