Features

Des armes emportées à Mboye

Le poste de gendarmerie a été pillé par des hommes venus de Centrafrique. Le poste de gendarmerie de Mboye a été pillé le 29 mai dernier par des assaillants venus de la République Centrafricaine voisine. Quatre gendarmes camerounais devaient assurer la garde dans la nuit du 29 au 30 mai 2015. Mais ils ont abandonné le poste de gendarmerie. C’est alors que les assaillants sont arrivés au coeur de la nuit. Le bilan est assez lourd : toutes les armes ainsi que les munitions qui se trouvaient dans le poste ont été emportées, le matériel de bureau et les meubles détruits, les ouvertures saccagées.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Les quatre gendarmes mis en cause dans cette affaire ont été escortés de toute urgence d’abord à Yokadouma (chef-lieu du département de la Boumba et Ngoko ) puis transférés à Bertoua ( chef-lieu de la région de l’Est) à la légion de gendarmerie de l’Est où ils séjournent encore en attendant de répondre de leurs actes devant les tribunaux compétents. Selon les informations recoupées auprès des populations riveraines, les assaillants seraient des rebelles d’une fraction dissidente des Seleka de l’ancien président centrafricain Michel Djotodja. Car ces derniers ont établi leur quartier général à proximité de Mboye (localité camerounaise située à la frontière avec la RCA dans la Boumba et Ngoko). Ces rebelles séjournent très fréquemment en territoire camerounais.

« Nous savons qu’ils sont là à côté, ils traversent tous les jours, ils viennent se ravitailler en vivres », affirme Anatole Sodibeng, un habitant de Mboye.

Charles Mahop

Populaires cette semaine

To Top