Features

Depuis son exil Compaoré influence toujours le scrutin présidentiel au Burkina Faso

burkina_faso_compaore_img

Djibril Bassolé apparaît comme une alternative crédible pour l’ex-chef de l’Etat Blaise Compaoré Exilé dans sa résidence du quartier Cocody-Ambassades à Abidjan, Blaise Compaoré s’immisce dans la présidentielle du 11 octobre en voulant directement peser sur la désignation du candidat issu de sa mouvance.

Selon La lettre du continent, l’ex-président Burkinabé serait en train de préparer des stratégies pour influencer le résultat des élections au Burkina. En effet, le nouveau code électoral, approuvé en avril, interdit à plusieurs personnalités du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), parti de Blaise Compaoré, de briguer le scrutin. Vu le conteste, M. Compaoré a donc incité Kadré Désiré Ouédraogo à porter les couleurs de son parti. Toutefois, l’actuel président de la commission de la CEDEAO a refusé de s’engager dans cette bataille.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A cet effet, le « Beau-Blaise » mise toutes ses cartes sur Djibril Bassolé. En effet, même si l’actuel patron de la Nouvelle Alliance du Faso (NAFA) s’est toujours montré sceptique quant au projet visant à modifier la Constitution, les deux hommes n’ont jamais rompu le contact. D’ailleurs Djibril Bassolé séjourne régulièrement à Abidjan pour échanger avec son mentor Blaise Compaoré. Il souhaite surtout obtenir de ce dernier le ralliement à la NAFA du CDP et de ses partis satellites. Objectif : créer une vaste coalition capable d’affronter les autres candidats. Toujours selon La lettre du continent, ses réseaux constituent son autre atout face aux barons du CDP – ou ce qu’il en reste. Franc-maçon et Grand maître de la Grande Loge du Burkina Faso (GLB), Djibril Bassolé a cumulé les médiations en Afrique (Soudan, Togo, Côte d’Ivoire…) et dispose de solides connexions.

Selon le Journal panafricain, le Président Ivoirien Alassane Ouattara l’aurait d’ores et déjà assuré de son soutien au cas où il se présente à l’élection présidentielle. Djibril Bassolé apparaît comme une alternative crédible pour l’ex-chef de l’Etat Blaise Compaoré.

(B.L. avec La lettre du Continent)

Imatin.net

Populaires cette semaine

To Top