Features

La SCDP veut construire un dépôt des produits pétroliers à Bakassi

Rétrocession-de-Bakassi

Ce projet participe de la volonté de viabiliser ce territoire sur lequel la Cour de justice de La Haye avait, en date du 10 octobre 2002, reconnu la souveraineté du Cameroun, au détriment du Nigéria. Bakassi, la localité camerounaise qui fut pendant longtemps (1994-2002) au centre d’un conflit entre le Cameroun et le Nigéria pourrait accueillir d’ici quelques années des dépôts pétroliers de la Société camerounaise des dépôts pétroliers (SCDP). L’information a été révélée par  un Communiqué du Conseil d’appui à la réalisation des contrats de partenariats (CARPA), qui liste trois projets nouvellement admis à ce mécanisme de financement et de réalisation des projets.

Cette volonté, pour la SCDP de construire une unité de stockage des produits pétroliers à Bakassi, répond au souhait des autorités camerounaises qui encouragent la viabilisation de ce territoire et son peuplement par des nationaux. Depuis la décision de la Cour de justice de La Haye du 10 octobre 2002, reconnaissant la souveraineté du Cameroun sur cette localité, sa population reste à majorité nigériane.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

L’on apprend à travers les statistiques du Comité de coordination et de suivi des projets prioritaires dans la péninsule de Bakassi, piloté à partir des services du Premier Ministre que  l’État du Cameroun a déjà investi plus de 20 milliards de francs Cfa dans la construction des infrastructures de base dans cette péninsule.

La SCDP n’est pas la première entreprise publique à avoir des vues sur cette presqu’île réputée riche en ressources pétrolières et halieutiques. À en croire Agence Ecofin, l’entreprise à capitaux publics, Pamol spécialisée dans l’exploitation du palmier à huile, développe actuellement un projet d’extension de ses plantations (500 hectares) à Bakassi, de manière à pouvoir créer environ 5000 emplois.

Wiliam Tchango

Populaires cette semaine

To Top