Actu'Décalée

Dégâts collatéraux : un homme prend des balles perdues

balles-perdues-pistolet_armes-Yaoundé- Cameroun-États-Unis

Pendant que les forces de l’ordre poursuivaient un malfrat, un homme a été atteint aux environs de 04 heures du matin. Au lieu-dit Rue Silvanie à Akwa ce lundi 24 août  2015, la population a été réveillée par des coups de feu des éléments de l’équipe spéciale d’intervention rapide. «N’ayez crainte c’est la police», pourchassant un malfrat.

Ils ont tiré sur un domicile fait en matériaux provisoires. Les balles ont traversé le mur pour atteindre la jambe gauche de Lazare Ndedi, alors qu’il était encore dans sa chambre à coucher avec son épouse qui s’est mise à crier sans arrêt : «Lazare est en train de mourir, aidez-moi». Technicien de profession et père de deux enfants, Il a été conduit de toute urgence à l’hôpital de la  police de Douala.

Selon les témoins, les policiers sont arrivés aux environs de 4 heures du matin. Poursuivant un malfrat qui tentait de s’échapper. «J’ai été réveillé par les coups de feu accompagnés des paroles telles que, c’est la police n’ayez crainte. Les policiers tentant de maîtriser un bandit qui s’est retrouvé dans notre concession, ont commencé à tirer partout sur la maison de mon cousin. C’est ainsi qu’il a été atteint par une balle alors qu’il était dans sa chambre avec son épouse», explique Oscar S.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

D’après les informations recueillies sur les lieux, les éléments de l’Equipe spéciale d’intervention rapide (Esir) lors de leur patrouille au lieu-dit Decage, ont surpris des malfrats en pleine opération dans un magasin aux premières heures du matin. Ceux–ci ont préféré prendre la clé des champs. C’est alors que l’un d’eux, a trouvé refuge dans une concession. Les éléments de l’Esir se sont mis à sa poursuite en tirant sur lui, ce dernier  tenta  de s’échapper à nouveau.

Déterminés à l’avoir, les policiers couraient après lui, en tirant de part et d’autre sur un domicile en matériaux provisoires. «Le policier a tiré partout sur le mur de la maison, on a retrouvé 14 balles dans la chambre de mon frère… c’est lorsque son épouse a constaté qu’il saignait abondamment qu’on a su qu’il a été atteint par balle», explique Oscar. Les éléments de l’équipe spéciale d’intervention rapide ont transporté de toute urgence Lazare Ndedi à l’hôpital de la police au lieu-dit Camp Bertaut pour des soins intensifs.

Le malfrat quant à lui a été abattu et conduit à la morgue de l’hôpital Laquintinie de Douala.

Populaires cette semaine

To Top