Features

Le Rdpc s’offre en spectacle à Douala 2ème !

Rdpc

Le défilé de la fête de la jeunesse du 11 février 2016 a été terni dans cet arrondissement par des troubles organisés par un groupe revendiquant leur appartenance à l’organisation des jeunes du Rdpc (Ojrdpc ) de ladite localité.

Place du carrefour du Collège évangélique de New-Bell, dans l’arrondissement de Douala 2ème. Le jeudi 11 février 2016, autour de 11 h 30 mn, pendant le défilé de la jeunesse, un groupe d’individus vêtus en tenue du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) se distingue par des troubles lors du défilé de la fête de la jeunesse. Les forces de l’ordre se voient obligées d’arrêter publiquement ces jeunes gens visiblement déterminés à faire du désordre devant la tribune où sont installées toutes les autorités civiles et militaires de Douala 2ème.

Nostalgiques du passé et insatisfaits du déroulement des dernières élections lors du renouvellement des bureaux des organes de base du Rdpc à Douala 2ème, ces jeunes gens faisaient du bruit et tenaient des paroles déplacées en scandant : «Libérez ! Libérez ! Libérez!».

Des problèmes internes du Rdpc

Comme pour dire aux nouveaux élus de l’Ojrdpc et de la section Rdpc de Douala 2ème qu’ils doivent «libérer le plancher». En effet, les faits se sont déroulés devant le sous-préfet de Douala 2ème Garba Bakari; tout l’exécutif municipal de la commune de Douala 2ème composé de Mme le maire de la commune de cet arrondissement Me Denise Fampou et de tous ses adjoints. Ainsi que le député du Rdpc Joseph Owona Nkono, les responsables de la police, de la gendarmerie et de l’armée de cet arrondissement, les chefs traditionnels et religieux ; les conseillers municipaux de ladite commune et les nombreux invités installés dans les deux grandes tantes servant de tribune au défilé du cinquantenaire de la fête de la jeunesse du 11 février 2016. La phase du défilé des élèves du primaire, des élèves du secondaire et des associations s’était déjà achevée vers 11h.

A peine commencée, la phase du défilé des partis politiques a été bloquée par des

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

problèmes internes du Rdpc qui ont mis tout le monde mal à l’aise. Notamment le sous-préfet de l’arrondissement de Douala 2ème. Face à la presse à la fin du défilé, le sous-préfet de Douala 2ème Garba Bakari a eu de la peine à expliquer le triste spectacle qu’il a vu à quelques mètres de son siège : « Je pense qu’il ne faut pas focaliser sur ce qui vient de se passer, sur ce spectacle présenté par certains militants de la jeunesse du Rdpc.

C’est un parti dynamique », a-t-il déclaré avant de se retirer à 11h 38 mn. Il convient de souligner que les jeunes militants du Rdpc à origine des troubles s’était déjà tristement faits remarquer avant même le défilé. S’ils ont pu défiler malgré tout, au point d’offrir ce spectacle de mauvais goût : « c’est parce que les jeunes militants concernés avaient promis de se tenir tranquilles en adoptant une attitude correcte lors de leur passage devant la tribune », selon une source proche du Rdpc.

Jean Robert Wafo : «un spectacle lamentable, détestable et méprisable»

Selon le maire adjoint du Social Democratic Front (Sdf) de la commune d’arrondissement de Douala 2ème et ministre en charge des Médias au Shadow Cabinet du Sdf Jean Robert Wafo : «Tout allait bien jusque là, avant que la fête de la jeunesse soit gâchée par des délinquants juvéniles du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) qui ont offert un spectacle lamentable, détestable et méprisable.

C’est ce que des jeunes du Rdpc ont servi aux autorités devant la tribune même et devant l’ensemble du public venu assister au défilé. Il faut mettre les querelles politiques de côté. Ils ont étalé à la face des populations, le côté hideux de leurs querelles intestines. Pour éviter l’instrumentalisation de la jeunesse, il faut revenir à la directive Beti Assomo (l’actuel ministre délégué à la Présidence chargé de la Défense, ndlr). Qui avait estimé que l’on ne doit plus associer les partis politiques au défilé de la fête de la jeunesse..», dit-il.


Edmond Kamguia K.

Populaires cette semaine

To Top