Dossiers

Découverte : 4 choses conseils pour un voyage au grand Nord

nord-cameroun

Les voyages en terres inconnues font partie de plus belles aventures que l’on puisse vivre. La beauté résidant plus dans ce qui meuble le voyage que le fait même de voyager, Jovago livre les quatre clés pour un voyage réussi dans le grand-Nord du Cameroun, une région unique et différente du reste du triangle national.

Prévoir les « témoins » du temps

Les voyages sont en soi une aventure et les aventures sont rythmés par des péripéties tellement nombreuses et diverses. Si des personnes envisagent un déplacement vers le Nord du Cameroun, immanquablement, il/elle devra prévoir de quoi immortaliser les spectacles qui lui seront gracieusement offert par dame nature. Des paysages pittoresques et les curiosités animales les plus incroyables, l’on aura beaucoup à capturer. Des lions couchés sur les routes ; des singes qui gambadent sur les véhicules ; des troupeaux éléphants dans les savanes ; des girafes galopant près des voiture ; des hippopotames se baignant dans leurs marres boueuses au milieu de pique-bœufs… Il y en aura tellement. Une seule chose : prévoir de qui capturer ces moments magiques.

Prévoir les denrées alimentaires

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Suivant la zone (région) du pays, se rendre dans le grand Nord demeure un excellent périple long d’au moins 24 heures et au plus de 96 heures… Exclusion faite avec les avions, voyager par train ou par voiture demande surtout d’apprêter suffisamment de quoi manger, boire, se nettoyer… Certes, le trajet fera transiter par plusieurs villages, ce sera une occasion de plus de découvrir les mets et breuvages des autochtones y rencontrés.

Prévoir un carnet de bord et les kits adéquats

Toujours noter et garder des contacts… Jovago se fait fort de préciser que vu la longueur du trajet à rallier l’Adamaoua, le Nord et l’Extrême-Nord, la zone étant sahélienne (chaude) il faudra prévoir des vêtements légers pour la journée et des vêtements lourds pour la soirée compte tenu du changement radical de température.

Découvrir les sites

50 % de la population du grand nord vit d’élevage et d’agriculture. Aussi, traverser de voies et pistes envahies par des bergers et leurs troupeaux de bœufs, des femmes s’affairer à la culture de coton, sera toujours une image bonne à vivre. Une frange importante de la population du Nord est constituée de commerçants et d’artisans aux talents et aux créations très prolixes. Les marchés locaux de vêtements, les vendeurs de soya, les abatteurs de bœufs, les parcs nationaux et le relief élevé et escarpé n’attendent que les visiteurs de toutes les contrées.

Gaspar Ngono

Populaires cette semaine

To Top