Features

Décentralisation: Minta en transition

Rene-sadi-gouverneurs-décentralisation-Yaoundé

Elle organise du 8 au 13 décembre 2014, ses états généraux.

Les premiers états généraux de la commune de Minta dans la Haute-Sanaga se tiendront du 8 au 13 décembre 2014. L’Evènement, placé sous le haut patronage du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, porte sur le thème: « Elus communaux, populations et partenaires, ensemble dans le transfert des mécanismes de développement pour le bien être de tous ».

Les états généraux de la commune de Minta (EGECOM Minta 2014) se veulent selon les organisateurs, un cadre d’échanges qui va permettre le passage d’une collectivité locale décentralisée du stade de dépendance totale à celui d’autonomie, et inciter les populations à s’approprier dans les faits, les notions de décentralisation et de développement participatif. La rencontre de Minta à laquelle assisteront l’élite intérieure et extérieure, les partenaires au développement local, des universitaires et autres acteurs du monde rural de la localité, se définit comme un cadre idoine au sein duquel chaque membre de la communauté ou de la collectivité locale apportera des propositions concrètes pour une meilleure gestion de toutes les ressources qui, pour le maire de Minta, Mout Abalang, est un gage d’une intégration effective et d’un développement social collectif.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Les objectifs des EGECOM Minta 2014 ont été présentés hier au cours d’une conférence de presse à l’hôtel La Falaise à Yaoundé. Pendant six jours, il sera question d’évaluer le potentiel réel de la commune de Minta sur le plan humain et social, économique, touristique et culturel. Les participants aux travaux vont également esquisser des voies de financement, renforcer les liens entre administrateurs municipaux et administrés. Ce qui d’après le maire, Mout Abalang, permettra à chaque couche sociale de se sentir interpellée.

A travers le désengagement partiel de l’Etat dans le contexte de décentralisation, la nécessité à la fois démocratique, pédagogique et méthodologique d’amener l’élite et les masses à prendre en main le développement de leur cité s’impose. « il faut un acte fort, un évènement marquant pour que les uns et les autres comprennent que les temps ont changé, que désormais on ne parlera plus de l’échec du maire ou de sa réussite mais plutôt de l’échec ou la réussite de toute la communauté » a martelé le maire de Minta. Les EGECOM Minta 2014 seront donc meublés par des forums, des foires expositions et des animations culturelles.

Minta fait partie des sept arrondissements que compte le département de la Haute-Sanaga. C’est un ensemble de cinq groupements comprenant 32 villages, pour une population de 24 000 habitants.

© Pierre Rostand ESSOMBA|Cameroon Tribune

Populaires cette semaine

To Top