Features

Date de prise de fonction des nouveaux avocats attendue

Conseil constitutionnel-Cour supreme-Cameroun Avocats

Selon Maître Francis Sama, bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Cameroun, l’appareil judiciaire bouleversé par des nominations issues du dernier Conseil supérieur de la Magistrature ne facilite pas les choses.

Les avocats stagiaires déclarés définitivement admis au dernier concours d’entrée au barreau du Cameroun, le 24 octobre dernier pourront terminer l’année 2014 sans prendre fonction. Au cours d’un entretien accordé à Radio Equinoxe, Maître Francis Sama, bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Cameroun n’a pas donné de précisions sur la date de prestation de ces promus qui continuent de s’impatienter. « Le jury a déjà notifié les juridictions concernées, la loi prévoit que les candidats doivent préparer leurs dossiers de prestation en trois exemplaires, un original et deux copies qu’ils présentent au siège de l’ordre, le bâtonnier ou son représentant va les transmettre au procureur compétent. Le procureur, après étude et contrôle transmet l’original au siège, au président du Tribunal. Ensemble les deux fixent la date de prestation. Nous avons voulu que cette prestation ait lieu avant la fin de l’année pour permettre aux nouveaux avocats de commencer la nouvelle année dans leurs fonctions. » A indiqué le bâtonnier.

Mais à l’en croire, le Conseil supérieur de la magistrature tenu il y a quelques jours au Palais de l’Unité à Yaoundé a bouleversé tout l’appareil judiciaire du pays avec des nominations. « J’ai fait un constat que presque tous les tribunaux concernés par nos prestations sont affectés. Sachant bien que ceux qui sont sur place doivent tenir les audiences et faire le travail jusqu’à ce qu’ils soient remplacés, je me dis que c’est à eux avec le procureur, le représentant du bâtonnier et le bâtonnier lui-même de voir les inconvénients de ces mouvements. Mais en ce qui concerne le barreau, nous avons approché les autorités compétentes pour fixer les dates d’audience et nous comptons que ce soit le plus vite possible », explique le patron des avocats.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Fraudes

A en croire Francis Sama, les candidats ont aussi leur part de responsabilité dans ce retard, la plupart d’entre eux n’ayant pas respecté la date du 5 décembre fixée comme délai aux admis pour déposer leurs dossiers. « Avec l’onction de l’ordre, j’avais fixé la date limite de dépôt des dossiers le 05 décembre… J’ai, avec une résolution du Conseil de l’Ordre prorogé au 19 décembre. Mon constat est qu’il reste beaucoup de dossiers. Est-ce qu’il faut abandonner les autres et continuer ? Il faut être réaliste… » A-t-il révélé. Il récuse par ailleurs les soupçons de fraudes qui ont entouré cet examen et qui ont été à l’origine des requêtes en annulation déposées au Tribunal administratif de Yaoundé. « Même en saisissant les tribunaux, ça n’a pas d’effet suspensif. » Explique le bâtonnier qui assure d’ailleurs que toutes ces requêtes seront jugées irrecevables. D’après lui, les juristes qui ont saisi ce tribunal, en plus de n’être pas compétents pour le faire, l’ont « mal fait ».

Rappelons que le concours d’entrée au Barreau du Cameroun a eu lieu le 22 février 2014. Les résultats des admissibles ont été publiés le 31 juillet. Les entretiens avec le jury  ont eu lieu en août 2014 et les résultats définitifs publiés le 24 octobre.

Wiliam Tchango

Populaires cette semaine

To Top