Features

Décrets du Chef de l’Etat: Une quatrième région militaire créée

l’Etat-major-renforcement_dispositif_militaire_ Boko Haram

Une quatrième région militaire créée, des secteurs militaires réorganisés et de nouveaux responsables nommés à la suite d’importants textes du chef de l’Etat signés ce 14 août 2014.

La RMIA4 est née

C’est la principale information qui ressort des nombreux textes signés le 14 août dernier par le chef de l’Etat, chef des armées. L’éclatement de la Région militaire interarmées n°3 (RMIA3) en deux entités. Celle-ci donne désormais naissance à une autre région militaire interarmées. La RMIA4 qui a pour poste de commandement Maroua, chef lieu de la région de l’Extrême-Nord. « La 3e région militaire interarmées était très grande et compte tenu de la réalité géostratégique actuelle, il était difficile de pouvoir assurer une fluidité des ordres entre le chef –lieu de région alors que certaines opérations se déroulaient au niveau de l’Extrême-Nord », indique le chef de la division de la Communication au ministère de la Défense, le lieutenant-colonel Didier Badjeck. Mais au-delà de cela, indique-t-il, « l’Extrême-Nord est devenu une zone crisogène. C’est un ensemble de paramètres qui font que le chef de l’Etat, chef des armées a décidé d’éclater la 3e RMIA en deux régions militaires. » Pourtant, si la RMIA3 couvre le territoire des régions administratives du Nord et de l’Adamoua, avec poste de commandement à Garoua, le département du Mayo-Louti dans la région du Nord quant à lui dépend de la RMIA 4. « Les intérêts opérationnels peuvent ne pas s’adosser aux intérêts administratifs », fait-il savoir.

Création de la 4e Région de gendarmerie

C’est la conséquence de l’éclatement de la RMIA3 et de la naissance de la Région militaire interarmées n°4. La création d’une nouvelle région de gendarmerie. La 4e. Comme la Région militaire, son siège est situé à Maroua, le chef-lieu de la région de l’Extrême-Nord.

Création de la 41e BRIM

L’une des premières conséquences de la création de la RMIA4 est le changement de dénomination de la Brigade d’infanterie motorisée qui se trouvait localisée ici. On passe ainsi de la 32e BRIM à la 41e Brigade d’infanterie motorisée (41e BRIM). Fait notable ici, le poste de commandement de la 41e BRIM se trouve à Kousseri, dans le chef lieu du département du Logone-et-Chari et non plus à Maroua comme c’était le cas de la précédente. Celle-ci va englober la plupart des unités de la 32e BRIM qui existaient déjà sur le terrain.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Transformation des secteurs militaires

L’autre grande innovation des textes signés le 14 août dernier par le chef de l’Etat, c’est que les secteurs militaires terrestres « qui avaient vocation de servir les unités terrestres » comme l’indique le lieutenant-colonel Badjeck, changent de dénomination et deviennent des secteurs militaires, qui sont des subdivisions des RMIA. Ainsi, toutes les composantes des armées vont désormais se reconnaître dans les secteurs militaires. Ils sont adossés à l’organisation administrative du Cameroun, même si un décret du président de la République peut à tout moment modifier le ressort d’un secteur militaire. Soit pour l’instant, un secteur militaire par région. Si les chefs des secteurs militaires terrestres étaient jusqu’ici issus uniquement de l’armée de terre, les secteurs militaires, dans leur nouvelle configuration, peuvent désormais être dirigés par des hommes venant des différentes armées.

De nouveaux responsables nommés

L’autre pilier majeur des axes de la réforme des armées de 2001 mis en exergue par les textes du chef de l’Etat concerne le rajeunissement du commandement de la plupart des unités créées. Ainsi, les RMIA3 et RMIA4 seront dirigées par des officiers supérieurs du grade de colonel, à la différence des deux autres qui sont dirigés par des officiers généraux. On a ainsi à la tête de la RMIA4, à titre intérimaire, le colonel Jacob Kodji, alors que le colonel Frédéric Ndjonkep Meyomhy sera le nouveau commandant par intérim de la RMIA3. Pour ce qui est de la Région de gendarmerie n°4, son commandant est le colonel Souleymanou Massokano. La 41e BRIM sera dirigée par le colonel Roger Kuitche tandis que le colonel Assoulai Blama est le nouveau commandant de la 31e Brigade d’infanterie motorisée.

Un nouvel élan donné au déploiement des forces de défense et de sécurité.


© Jean Francis BELIBI | Cameroon Tribune

Populaires cette semaine

To Top