Features

CRTV: Amadou Vamoulké démet trois chefs de station de leurs fonctions

crtv-nord-Bernard Alphonse Libot

Serge Ngando Ntonè, Samuel Nongowé et Benoît Essomba sont admis à faire valoir leurs droits à la retraite. Depuis jeudi dernier, les stations régionales de la Cameroon radio television (Crtv) implantées dans les régions de l’Ouest, du Littoral et du Centre ont de nouveaux patrons. Ils ont respectivement pour noms Jacob Nguini, Jeanne Tchakounté et Valéry Dikos Oumarou. Ils remplacent Samuel Nongowé, Serge Ngando Ntonè et Benoît Effa Essomba.

Un cadre de la Crtv en poste à Yaoundé explique que les nouveaux promus ne font pas l’objet d’un acte de nomination dès lors qu’ils prennent la place de responsables admis à faire valoir leurs droits à la retraite. Ce dernier fait savoir qu’il s’agit d’une « désignation interne à titre intérimaire » prévue par les statuts de l’office de radiodiffusion télévision du Cameroun.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Rien à voir selon lui, avec les « nominations » annoncées par les confrères de la presse écrite. Lesquels voyaient dans les actes du directeur général Amadou Vamoulké la source d’un conflit entre avec le conseil d’administration. Ces journaux parmi lesquels le bihebdomadaire Aurore Plus estimaient que la haute hiérarchie de la Crtv que coiffe le ministre de la communication Issa Tchiroma Bakary n’apprécierait pas de n’avoir pas été associée aux dernières décisions du Dg. Pas sûr que l’on assiste à un autre bras de fer entre dirigeants étatiques nommés par Paul Biya.

Robert Ndonkou

Populaires cette semaine

To Top