Henri Peyou Ndi, 48 ans, et Eric Ndi Étende, 37 ans, ont été écroués à la prison centrale de Kondengui avec sept autres individus après une plainte de leur sœur. Le climat est toujours tendu au sein de la famille Ndi Samba où les descendants du fondateur du Groupe Ndi Samba formation s’étripent autour de l’héritage. Du coup, le moindre accrochage entre frères provoque conduits à des situations malencontreuses. C’est le cas actuellement entre les enfants, Claire Mimboé Ndi Samba et deux de ses frères.

Selon les informations relayées par le quotidien Le Jour du 22 décembre 2016, c’est le 12 décembre dernier qu’Henri Peyou Ndi, 48 ans, et Eric Ndi Étende, 37 ans ont été interpellés au Collège Ndi Samba secondaire à Yaoundé, où ils occupent le poste d’inspecteur général pour le premier et de vice-principal pour le second. Leur faute: avoir détruit un mûr pour «des travaux de construction d’une salle de sport».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Claire quant à elle, indique que l’espace querellé lui avait été cédé par son feu père pour la construction des bureaux de l’association Relais Parents-enfants dont elle est la fondatrice. Elle aurait fait appel à la police qui a interrompu la destruction du mur en question et embarqué ses deux frères, ainsi que sept autres personnes, des vigiles de l’Université de Yaoundé Sud (Un établissement du groupe, NDRL), dépêchés par Raymond Ndi Samba, leur frère ainé.


Claire Mimboé Ndi Samba affirme que c’est l’association qu’elle dirige qui a décidé de porter plainte pour la simple raison que les dons qui devaient être distribués dans le cadre de ses activités ont été détruits lorsque le mur était en train d’être cassé.

Otric NGON