Features

Crise au Canon : Tsimi Evouna siffle la fin de la récré

Crise-au-Canon-Tsimi-Evouna

Le Canon Sportif de Yaoundé va enfin pouvoir jouer. Le club a été affilié ce lundi matin à la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc), sur instruction de Gilbert Tsimi Evouna. « J’ai demandé que le ministre Augustin Edzoa aille voir le président de la Ligue, le Général Semengue, afin d’affilier le club. C’est chose faite », a assuré le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé ce soir, au sortir d’une réunion de concertation avec les représentants des quatre factions du club qui s’affrontaient ces dernières semaines.

Il n’y a donc plus qu’un seul Canon Sportif de Yaoundé désormais. Et c’est celui de la Société anonyme à objet sportif (SAOS), créé en 2011 et enregistré à l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) par le patriarche Atéba Yéné. C’est du moins sous ce nom que le club des Mekok Megonda a été affilié à la Lfpc. Une affiliation qui met un terme à une guerre de Canons entretenue par le Canon SAOS créé en 2011, le Canon SAPS, Canon Association et le Canon SAOS créé en 2016.

Gestion provisoire

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Il n’y aura cependant pas de Conseil d’administration à la tête de « ce » Canon, mais un Comité provisoire de gestion mis sur pied « lors de l’Assemblée générale du 27 décembre 2015, et dont le mandat des membres s’achève dès l’organisation d’une nouvelle Assemblée générale  », a-t-on appris de source interne au club. Ce Comité de gestion provisoire a pour président, Jean Claude Alima, épaulé par Jules Dénis Onana qui occupe le poste de Directeur exécutif du club. L’entraîneur principal du club s’appelle, Joseph Atangana. Il est assisté par Victor Njip Akem et Joël Afaka qui occupent respectivement les postes d’entraîneur adjoint, et entraîneur des gardiens. Les joueurs de l’équipe affiliée peuvent donc commencer à rêver de leur match en retard de la première journée de Ligue 1, jeudi prochain contre l’Union des mouvements sportifs (Ums) de Loum. « Le Canon s’est rebâti. Il y a des anciens joueurs qui sont revenus, mais le gros de l’effectif est constitué de nouveaux visages », regrette Jules Dénis Onana.

Pour mémoire, ce n’est pas la première fois que Gilbert Tsimi Evouna joue la médiation au sein de la famille Canon de Yaoundé. En 2013, il était allé jusqu’à offrir un chèque de 10 millions au Kpa Kpum et son frère, Tonnerre Kalara Club de la même ville.

Arthur Wandji

Populaires cette semaine

To Top