Actu'Décalée

Crime crapuleux: Le fils du Maire de Yaoundé IV assassiné

Havas-mort-dans-la-piscine-présumé-voleur-corps-morgue-Bikoko

Agé de 33 ans, Guy-Armel Nicolas Amougou, le fils de Nicolas Amougou Noma, l’ancien Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Yaoundé (CUY) décédé en 2004, a perdu la vie dans des circonstances troubles à l’hôpital central de Yaoundé, département du Mfoundi région du centre, après une violente bagarre avec un gendarme dimanche 29 mars dernier.

Sorti faire son footing dominical comme à son habitude, Guy-Armel Nicolas Amougou sera heurté par un véhicule au niveau du quartier Ekoumdoum, avec à son bord une femme côté passager, et un homme conduisant ledit engin, tous deux en tenue civile. Une vive altercation s’en suit, au cours de laquelle le jeune homme heurté s’en prend au véhicule dont il brise le pare-brise arrière. S’en suivent alors des échanges de coups de poings entre les deux hommes, sous le regard de l’épouse du conducteur qui assiste à la défaite de son mari. C’est à ce moment qu’elle décide de hurler «au voleur», phrase qui scellera le sort du jeune homme qui avait pris le dessus dans la bagarre.

Pensant venir à la rescousse du couple «agressé», Guy-Armel Nicolas Amougou sera molesté et laissé pour mort par la foule, qui se dispersera ensuite suite à l’intervention du chauffeur qui se présentera comme un homme en tenue, précisément, un adjudant.

Pris de panique, mais redoutant un éventuel sursaut de sa victime agonisante, l’adjudant Ismaël Abessolo menottera ce dernier avant de le conduire à l’hôpital, d’après des témoins. Ceci en ayant pris le soin auparavant de revêtir sa tenue de travail prise dans son véhicule.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

«Parvenu à l’hôpital central, d’après des témoins rencontrés, c’est là qu’il (l’adjudant Ismaël Abessolo Ndlr) a abandonné, menottes aux mains, notre fils, après avoir menacé en vain le personnel soignant qui a refusé de prodiguer les premiers soins sans encaisser l’argent.», informe Zacharie Ngoumou, l’oncle du défunt.

Revenu récupérer ses menottes tôt le matin du lundi 30 mars 2015, l’adjudant Ismaël Abessolo sera interpellé, puis mis en garde à vue à la légion de gendarmerie de Yaoundé où il se trouve toujours pour enquête.

Au domicile parental où vivait Guy-Armel Nicolas Amougou de son vivant, les grilles sont ouvertes à longueur de journée et de la musique de circonstance distillée en permanence accueille les proches, amis et connaissances. La famille éplorée est rassemblée autour de la mère du défunt, Régine Amougou Noma depuis que de drame est survenue. Cette dernière, veuve de l’ancien délégué du gouvernement Nicolas Amougou Noma, a remplacé le défunt footballeur et maire Abega Theophile à la tête de la mairie de Yaoundé 4ème située au quartier Ekounou en venant du Laboratoire national de génie civil (Labogenie). Ici, les usagers informés de la nouvelle compatissent et comprennent que la maire se fasse rare de temps en temps à son bureau.

Patrick Dongo

Populaires cette semaine

To Top