Football

Coupe du monde féminine Quelles ambitions pour les Lionnes ?

coupe-du-monde-Canada-2015-lionnes-indomptables-Cameroun

Le 8 juin 2015, les Lionnes indomptables disputeront, à Vancouver au Canada, leur premier match à une coupe du monde de football féminin. Ce sera face à l’Equateur, également novice dans cette compétition, la 7e du genre.

Un rendez-vous crucial donc pour l’équipe entraînée par Carl Enow Ngachu qui espère bien faire bonne figure au Canada. S’il est illusoire d’imaginer un sacre du Cameroun, on peut tout de même espérer une prestation honorable d’un des trois représentants africains. L’une des ambitions déclarées du staff est l’apprentissage du haut-niveau, vu que l’écart avec les meilleures mondiales est vraiment grand. C’est un fait.

On peut toutefois déplorer le fait que le Cameroun ne se soit pas donné les moyens pour s’assurer d’une préparation optimale. Les idées et bonnes résolutions n’ont pourtant pas fait défaut. Le sélectionneur national a présenté, il y a quelques mois, un programme étoffé avec une dizaine de matchs amicaux en perspective. Fortes d’une finale disputée lors de la coupe d’Afrique des nations 2014, les Lionnes espéraient, cette fois, être prises plus au sérieux. D’ailleurs, les responsables de la Fédération camerounaise de football ont affirmé avec force que tout serait mis en œuvre pour que les choses se passent bien. A l’épreuve du terrain, la réalité a été autre. La sélection nationale s’est ainsi contentée de stages sur place, avec des matchs amicaux contre des académies et autres équipes de football masculines. Il y a bien eu cette rencontre amicale contre la Côte d’Ivoire dimanche dernier. Mais, ce n’est pas ça qui rattrapera les manquements. De plus, le groupe ne bénéficiera que de trois semaines d’acclimatation au Canada, puisque le départ est prévu ce jeudi. Un détail qui pourrait valoir son pesant d’or à certains moments. Difficile d’attendre des miracles dans ce contexte, même si on a souvent vu des équipes se surpasser dans des conditions similaires.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

D’autant que le groupe a des qualités. Enow Ngachu est avec une bonne partie des joueuses depuis 2008. C’est donc une équipe qui se connaît, a ses automatismes et a surtout eu à obtenir des résultats probants. Cet aspect peut s’avérer essentiel durant le tournoi. D’autant que des trois adversaires du Cameroun, seul le Japon a déjà participé à la coupe du monde. Le champion du monde en titre fait d’ailleurs office d’ultra-favori dans ce groupe. Même si elles sont mieux classées que les Lionnes, les équipes de la Suisse et de l’Equateur découvriront également la compétition. Et on peut supposer que le Cameroun saisira toutes les occasions qui se présenteront.

Dans tous les cas, Enow Ngachu et son groupe savent à quoi s’attendre au Canada. Cette première participation à la coupe du monde sera un dur apprentissage, mais les…

Josiane R. MATIA

Populaires cette semaine

To Top