Features

Coupe du monde féminine: Préparation a minima pour les Lionnes

Lionnes-Indomptables-Cameroun-coupe du monde

Le départ pour le Canada annoncé pour le 14 mai. L’équipe n’aura que trois semaines pour s’acclimater avant le début de la compétition. A un mois du coup d’envoi de la coupe du monde de football féminin au Canada (6 juin-5 juillet), le Cameroun essaie d’y voir plus clair dans sa préparation en vue de sa participation à cette compétition.

Ainsi, s’il faut en croire la Fédération camerounaise de football, la sélection nationale devrait quitter le Cameroun le 14 mai prochain pour le Canada. Celle-ci devrait clôturer son stage à Surrey, localité située à 40 km de Vancouver où évolueront les Lionnes indomptables dans la poule C (Japon, Suisse, Equateur). Ce qui laisse exactement trois semaines au groupe entraîné par Carl Enow Ngachu, pour s’acclimater avant le début de la compétition, dans une zone où les températures oscilleront entre 17 et 20°.

Les Lionnes indomptables devraient, à cette occasion, disputer cinq matchs amicaux. Si les adversaires ne sont pas encore connus, le Cameroun pourrait affronter deux autres pays qualifiés pour la coupe du monde, deux équipes de première division canadienne et un centre de formation.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Une bonne nouvelle en soi, même si on peut déplorer le fait que tout cela arrive un peu tard. Il est, en effet, difficile d’imaginer que l’équipe maximise véritablement ses chances pour faire bonne figure au Canada. Même si la beauté du football réside également dans son incertitude. Mais, voilà, le programme de préparation arrêté par l’encadrement technique n’a pas véritablement été respecté, faute de moyens financiers selon certaines sources. Par exemple, en début d’année, deux matchs amicaux étaient prévus contre le Nigeria et l’Afrique du Sud. La sixième phase de préparation de l’équipe aurait dû se tenir en Europe, selon le chronogramme présenté par Enow Ngachu. Avec, à la clé, trois matchs amicaux internationaux contre des pays se rapprochant des trois adversaires des Lionnes. Enfin, un stage d’acclimatation était au menu du côté des Etats-Unis, avec la possibilité de rencontrer d’autres sparring-partners. Mais, l’équipe doit se contenter de stages locaux, avec des rencontres amicales contres des académies et autres centres de formation. De quoi susciter quelques interrogations sur les prochaines performances de la sélection nationale, même s’il faut reconnaître que les Lionnes, pour leur première participation à une phase finale de la coupe du monde, iront avant tout au Canada pour apprendre.

Josiane MATIA

Populaires cette semaine

To Top