Features

Contre Boko Haram, le soutien américain se renforce

amécain_africom_Boko_Haram

Le général de brigade américain Donald Bolduc reçu, ce lundi, par le président Paul Biya, annonce de nouveaux appuis pour permettre à notre pays de mieux parer les menaces terroristes. 

Stoppée dans sa tentative d’expansion par la muraille de feu des forces camerounaises, dépouillée de son âme combattante par une série de défaites face aux troupes régionalestenaillée et traquée de toutes parts dans son chimérique califat, dans le Nord-Est du Nigeria, Boko Haram est revenue à ses amours originelles : attaques sournoises contre des populations civiles désarmées. Ce retour à une guerre plus asymétrique impose de nouvelles parades aux armées classiques. C’est dans cette mouvance que se situe l’audience accordée, lundi en mi-journée, par le président Paul Biya, au général de brigade Donald Bolduc, commandant du Commandement spécial des opérations Afrique des Etats unis d’Amérique (Socaf).

L’hôte du chef de l’Etat présente le Cameroun comme un allié important dans la lutte contre le terrorisme. Il loue la bravoure et le professionnalisme des forces de défense nationales, ainsi que le leadership pris dans cette guerre par le président Paul Biya et son gouvernement.

Contre la secte terroriste, la coopération militaire entre Washington et Yaoundé monte ainsi d’un cran, selon les explications du général américain. Concrètement, les Etats-Unis s’engagent à fournir de nouveaux appuis au Cameroun, en matière d’équipements et de formation. Il s’agit d’ « équipements sophistiqués » susceptibles d’aider à mieux contrer Boko Haram dans son mode opératoire actuel, et nécessitant une formation des éléments des forces de défense pour leur utilisation.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Ce nouvel appui ne se limite pas à la guerre contre Boko Haram, explique Michael Stephen Hoza, ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun. Celui-ci accompagnait son compatriote au palais de l’Unité. Alors que le président Paul Biya était assisté, au cours de l’audience, de son chef d’Etat-major particulier, le général de brigade aérienne Emmanuel Amougou. Le chef de la mission diplomatique américaine à Yaoundé explique que les nouveaux équipements concernent également la surveillance maritime, rappelant que les côtes camerounaises sont équipées de radars pour ce besoin. L’enjeu étant, poursuit-il, d’assurer la sécurité et la stabilité de l’ensemble du Cameroun.

La coopération militaire entre le Cameroun et les Etats Unis est très soutenue. Le général américain David M. Rodriguez, commandant du Commandement des Etats unis pour l’Afrique (Africom) avait déjà assuré le chef de l’Etat, lors d’une audience au palais de l’Unité, le 10 décembre 2014, des engagements de Washington à appuyer le Cameroun dans la lutte contre le terrorisme. Les Etats-Unis ont inscrit Boko Haram sur la liste des organisations terroristes étrangères. Ils offrent d’ailleurs une récompense de 7 millions de dollars (4,240 milliards de Fcfa) pour la traduction en justice d’Aboubakar Shekau, le chef de la secte terroriste, selon des sources proches de l’ambassade des Etats-Unis à Yaoundé. Washington apprécie la mobilisation de toutes les forces vives camerounaises et surtout la condamnation unanime des chefs religieux chrétiens et musulmans de la doctrine de haine et des crimes perpétrés par Boko Haram.

Monda Bakoa

Populaires cette semaine

To Top