Features

Concours d’entrée à la police: 8 suspects soupçonnés de corruption ont été présentés à la presse vendredi

Boko-Haram-Martin-Mbarga-nguélé-DGSN-police-Carte-nationale-d’identité

Les montants récoltés par ces infortunés, qui séjournent depuis hier Vendredi soir dans les cellules du TPI de Yaoundé centre administratif,  oscilleraient entre 30.000 et 8 millions de Francs. 8 suspects, au rang desquels se trouvent un officier de police et un sergent-chef révoqué ont été présentés aux médias, dans l’après-midi du vendredi 27 mars 2015, à l’esplanade de l’immeuble-siège de la DGSN sis au quartier Nlongkak à Yaoundé.

Même si l’identité des présumés corrompus n’a pas été révélée aux journalistes présents, l’OPJ Vincent de Paul Meva (chargé d’études à la cellule des traductions de la DGSN) qui agissait en lieu et place du DGSN Martin Mbarga Nguelé a allégué qu’eu égard aux preuves accablantes, les intéressés seraient traduits devant les juridictions compétentes.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Par ailleurs, ce vendredi 27 mars 2015 en fin de journée, quelques sources proches du dossier ont révélé  que ces 08 infortunés ont été conduits au parquet du TPI, en attendant une éventuelle confrontation entre les parties,  devant le procureur de la république. Au moment où se déroule l’avant-dernier concours (Concours des Inspecteurs de police)  pour le recrutement des fonctionnaires de police, cet incident sonne indéniablement comme un vibrant avertissement de Martin Mbarga Nguelé aux éventuels corrompus et corrupteurs.

Yves Junior Ngangue

Populaires cette semaine

To Top