Features

Concours de l’Iric: Jacques Fame Ndongo rompt le silence

ministre-jacques_fame_ndongo_enseignants-concours

le Ministre Jacques Fame Ndongo  s’explique sur la polémique autour des résultats tripatouillés du Concours d’entrée à l’Iric, filière Diplomatie. Partie de Yaoundé, la capitale politique du Cameroun, le samedi 28 février 2015, cette polémique a vite pris cette semaine, une dimension internationale,la presse occidentale l’ayant propagée à travers des articles au vitriol.

La polémique n’arrête d’enfler autour des résultats définitifs du dernier Concours 

Tout est parti de la publication de deux listes de candidats déclarés définitivement admis au Concours d’entée à l’Iric, filière Diplomatie. Mais, la première liste a été annulée au profit de la seconde. Sauf que dans la seconde liste, apparaissent de nouveaux noms au détriment de certains qui avaient été déjà déclarés admis dans la première.

L’opinion publique nationale et internationale a crié au scandale. Les partis politiques et les organisations de la société civiles protestent. Face à ce tourbillon de contestations, le Ministre de l’Enseignement supérieur Jacques Fame Ndongo, a d’abord fait le mort, laissant ses plus proches collaborateurs répondre aux attaques par des explications peu convaincantes aux yeux des mécontents.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Une semaine après le déclenchement de la polémique, Jacques Fame Ndongo rompt finalement le silence en apportant des éclairages académique, législatif et réglementaire pour justifier la rectification apportée sur la première liste des candidats déclarés admis. Le Chancelier des ordres académie évoque au passage, la discrimination positive et l’équilibre régional qui a imposé le repêchage des candidats des régions de l’Est, du Nord-Ouest, du Nord et de l’Adamaoua

Ci-dessous, l’interview dans laquelle Fame Ndongo dit sa part de vérité. Avant cette interview diffusée ce samedi à la radio publique au journal de 13h, le ministre de l’Enseignement supérieur a fait lire dans le même journal, un Communiqué dans lequel il expose le sujet au cœur de la polémique, avant de se justifier.

Adeline ATANGANA

Populaires cette semaine

To Top