Economie

Concessionnaire automobile: Volkswagen s’installe au Cameroun

Volkswagen

L’ambassadeur d’Allemagne, Klaus-Ludwig Keferstein, lance le 28 avril à Douala, les activités de Autohaus, représentant locale de la marque allemande. Cet ambitieux projet est une initiative d’un Camerounais vivant en Allemagne. Patrick Kouam, directeur général de Autohaus, dans son désir de faire de Volkswagen, qui signifie en Français la voiture du peuple, un acteur majeur du marché de l’automobile au Cameroun, s’est entouré d’une forte équipe d’experts allemands et camerounais.

L’objectif du concessionnaire est de faire de chaque Camerounais, propriétaire d’une voiture qui cessera d’être un outil de luxe. Autohaus entend commercialiser au Cameroun, quelques unes des 12 marques qui font la fierté du Groupe Volkswagen dont, Audi, Skoda, Seat, Scania, Volkswagen et dans une moindre mesure, Bentley, Porsche, Bugatti et Lamborghini. S’agissant du service après vente (suivi et maintenance de ces véhicules), le marché des pièces détachées sera fourni par des importations annuelles estimées à 50 millions d’Euros (32 milliards F.Cfa).

 Avec le projet de Patrick Kouam, la marque allemande fera partie des leaders sur le marché, avec plus de 10% des parts d’ici 2020. Autohaus offrira une qualité prémium à ses clients (Financier : 30% de rentabilité du capital ; Personnel ; satisfaction des employés supérieur à 90% ; Qualité : No 1 de la réparation des véhicules). Le centre ultramoderne de Yaoundé, respectant la corporateIdentity et les autres standards de Volkswagen, permettra au fabriquant allemand de gagner rapidement du terrain. Ce sera l’une des toutes premières représentations en Afrique subsaharienne premier producteur automobile germanique. D’ailleurs, grâce à sa gestion axée sur la qualité et les coûts, Volkswagen S.A dont le siège est à Wolfsburg en Allemagne, entend être le plus grand fabricant de voiture au monde à partir de 2018 avec des ventes dépassant 10 millions de véhicules par an.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pure tradition allemande

Volkswagen est une marque bien connue des Camerounais. Ils affectionnent particulièrement la Golf et la Touareg. Ces voitures arpentent régulièrement les rues de Yaoundé, Douala, Kribi, Bamenda, Garoua…  Mme Elise N. cadre d’une entreprise parapublique à Yaoundé, se vente avec un brin d’humour : «La Touareg est le 4×4 le plus puissant du monde. Sa version Edition W12 comporte 450 chevaux, pour une vitesse maximum de 250 km/h, bridée électroniquement, en fait un des véhicule les plus rapides et les plus puissants sur le marché.» Et de conclure : «Rien qu’à l’évocation du mot Wolkswagen, vous avez déjà l’impression qu’il s’agit de quelque chose de très puissant. C’est la pure tradition allemande.»

Les origines de la marque se retrouvent dans l’Allemagne nazie des années 1930. Avant la guerre, le désir d’Hitler est que chacun puisse s’offrir une voiture, car l’Allemagne vient de se doter d’un large réseau d’autoroutes qui restent désertes. L’ingénieur Ferdinand Porsche lui fait des propositions. Les premiers prototypes apparaissent en 1936. En 1946, 1 000 voitures sortaient de l’usine chaque mois, chiffre d’autant plus remarquable si on considère que l’outil de production était encore en réparation.

À ces modèles, il faut ajouter les coupés Scirocco et Corrado. En 2002, la firme s’est lancée sur de nouveaux marchés comme les berlines de prestige avec la Phaeton et les 4×4 de loisirs avec le Touareg. Avec le développement au sein du groupe Volkswagen de la politique des plates-formes modulaires, la marque a décidé de lancer des modèles sur de nouveaux segments, comme les petits 4×4 de loisirs ou les berlines basses (Tiguan et Passat CC). L’aventure se poursuit.

Mamouda Labaran

Populaires cette semaine

To Top