Culture'Urbaine

Concert: Charlotte Dipanda préfère se passer des sponsors

Concert-Charlotte-Dipanda

Pour présenter son nouvel album baptisé «Massa», sorti en février 2015, l’artiste camerounaise donne deux spectacles les 10 et 11 avril 2015 à Douala et à Yaoundé avec pour seuls soutiens quelques médias et structures de production musicale.

Après le spectacle de la Cigale à Paris, le 08 mars 2015, le « Massa tour » de Charlotte Dipanda se poursuit avec  deux nouveaux concerts qui auront lieu  respectivement à Douala (Castel Hall) et à Yaoundé (Palais des Sports), les 10 et 11 avril 2015. La jeune chanteuse camerounaise n’a pas souhaité solliciter l’appui des  multinationales installées au Cameroun pour cette tournée de présentation de son nouvel album, « Massa », elle qui n’a pas toujours apprécié le comportement de ces structures lors de leurs derniers contacts. « Je n’ai même pas jugé utile de leur envoyer un dossier de sponsoring…

Le public est plus important », a-t-elle indiqué, interrogé sur ce sujet, au cours d’une conférence de presse donnée ce mardi 31 mars 2015 à l’Institut Français du Cameroun (IFC) de Douala. Une de ces expériences douloureuses avec les annonceurs camerounais fut connue lors de son évènement baptisé « Campus Tour » organisé dans des universités du Cameroun afin de « partager un bout de rêve avec les jeunes camerounais ». « J’ai toujours eu le sentiment d’être incomprise par les annonceurs », regrette-elle, non sans s’insurger contre l’habitude  des multinationales installées au Cameroun d’accorder plus d’importance et un meilleur traitement aux artistes étrangers.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Quoi qu’il en soit, avec ou sans sponsor, l’artiste est déterminée à offrir au public camerounais un spectacle de rêve, à l’image du  premier concert qu’elle a donné à la Cigale à Paris, le 08 mars 2015. « A la Cigale, c’était tout simplement somptueux. Il y avait une décoration de rêve. Nous comptons ramener ce bout de rêve au Cameroun », promet-elle. A en croire le comité d’organisation du Massa Tour, toutes les dispositions ont été prises  pour éviter la fausse note observée  lors de la présentation de  son deuxième album « Dube Lam ». Ce jour là, plusieurs détenteurs de billets s’étaient retrouvés hors de la salle, faute de places suffisantes. « Toutes les dispositions ont été prises pour que tous les acheteurs de billets aient accès à la salle », rassure-t-on.

A travers « Massa », album de dix titres, Charlotte Dipanda appelle à la responsabilité. Elle n’hésite pas à prendre position pour parler de son pays. Dans « Elle ne l’a pas vu », elle continue de « pleurer » sa grand-mère « Mispa » (partie très vite mais si présente en elle) à qui elle avait déjà consacré son premier album. Ce nouvel album est aussi marqué par son ouverture aux autres cultures africaines. Un choix qui a guidé le casting de ses collaborateurs: le capverdien Nando, les guitaristes Hervé Samb du Sénégal et Olivier Tshimanga du Congo ou encore le percussionniste brésilien Zé Luis Nascimento. Le bassiste Guy Nsangue comme dans les deux premiers albums (Mispa 2008  et Dube Lam 2011) a assuré la réalisation de ce nouvel album.

Wiliam Tchango

Populaires cette semaine

To Top