Features

Comment sont gérés les dons en Soutien aux forces de défense

l'ouest-camerounais-Soutien_Oprateurs_Economiques_Forces_dons_Défense_boko_haram

Vivres de toutes natures et espèces sonnantes  sont gérés localement sous la coordination d’un comité régional. C’est à une véritable mobilisation générale que l’on assiste depuis plusieurs semaines en faveur des forces de défense et des populations victimes des exactions de la secte islamiste Boko Haram dans la région de l’Extrême-Nord.

Il ne se passe plus de jour sans que des réactions soient enregistrées des quatre coins de la République pour plus de solidarité en faveur de celles-ci. Il y a d’abord eu les motions de soutien au président de la République dans la guerre qu’il a déclarée contre cette nébuleuse. Puis, les Camerounais, comme un seul homme, sont souvent descendus dans la rue pour des marches patriotiques. Mais, cette solidarité a depuis lors pris une autre tournure. Il s’agit pour les uns et les autres d’apporter des contributions à l’effort de guerre que mène notre pays. Le 26 février dernier, ce sont les opérateurs économiques de différents secteurs, qui ont offert des tonnes de denrées alimentaires aux forces de défense et aux populations déplacées de la partie septentrionale du Cameroun. Initiative menée sous la coordination du ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana. Face à l’importance de ce don, le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense, indiquait qu’il fallait plusieurs rotations des aéronefs de nos forces aériennes pour convoyer ces vivres vers la région de l’Extrême-Nord.

Des espèces sonnantes

Depuis lors, ce sont toutes les couches de la société qui se sont mises en branle pour manifester leur solidarité à nos vaillants soldats et à ces compatriotes déplacés. On a ainsi vu 207 millions de F collectés à Douala, à l’initiative du gouverneur de la région du Littoral, Joseph Beti Assomo. A l’ouverture de la présente session ordinaire des chambres du parlement, Marcel Niat Njifenji, le président du Sénat a annoncé une contribution de 100 millions de F des sénateurs. L’élite du Nord-Ouest a emboîté le pas, il y a quelques jours sous la coordination du Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang. Dans la cagnotte, 80 millions de F. Plus de 43 millions de F ont été collectés par la région du Sud-Ouest sous la direction du gouverneur Bernard Okalia Bilai, alors que le département de la Sanaga-Maritime annonçait près de 40 millions de F. Le département du Moungo a collecté une quarantaine de millions de F. A l’initiative du sénateur Grégoire Mba Mba, le département de l’Océan collectait la somme de 20 millions de F. Il s’agit là de quelques clichés des différentes manifestations de cette solidarité qui s’est mise en branle.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Des vivres divers

A côté de ces espèces sonnantes, l’on peut également signaler l’élan de solidarité que les Camerounais manifestent dans les grandes surfaces et autres supermarchés. Les uns donnent qui, un kilogramme de sucre, du lait, de la farine, de l’huile…Même les partis politiques ne sont pas en reste. Lors du lancement des festivités marquant son 30e anniversaire, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), sous la conduite de son secrétaire général, Jean Nkuete a choisi l’Extrême-Nord. Ici aussi une importante quantité de denrées alimentaires a été offerte. Soit 150 cartons d’huile végétale, 300 sacs de riz de 50 kg et 100 cartons de boîtes de conserves Au cours d’une visite aux soldats blessés à l’Hôpital militaire de Yaoundé, John Fru Ndi, le chairman du SDF a également offert des denrées alimentaires. Les autres partis politiques ont apporté leurs contributions à cet effort de guerre.

Un Comité régional chargé de la gestion des dons destinés aux forces de défense engagées dans la lutte contre Boko Haram a été mis sur pied au niveau de la région de l’Extrême-Nord, sous la coordination du gouverneur Midjiyawa Bakary. Toutes les forces de défense des RMIA 3 et 4, même celles qui ne sont pas directement au front bénéficient de ces dotations.

Jean Francis BELIBI

Populaires cette semaine

To Top