Dossiers

Cameroun : comment on obtient le permis de conduire ?

accident-permis-de-conduire2

On a échappé à la mort l’autre jour ! Il y a une voiture qui avait perdu le contrôle, et la fille qui conduisait ne faisait que mettre son pied sur l’accélérateur. Elle a percuté les poteaux de la Sonel Eneo, elle nous a esquivé de justesse (c’est surtout nous qui l’avions esquivée à vrai dire), avant d’aller terminer sa course folle sur la devanture d’une clôture en carabottes… Et vous savez quoi ? Cette fille-là venait tout juste de récupérer son permis de conduire.

 

IL Y A LA FORMATION THÉORIQUE

Le gars chez qui j’ai fait ma formation en conduite automobile va directement se reconnaître. Parce que quand j’avais poussé la porte de son magasin auto-école, il m’a directement demandé de revenir avec un cahier de 32 pages. Mais le lendemain pendant les cours, il nous parlait plutôt de la qualification des Lions Indomptables ! Et quand j’ai voulu lui demander de nous parler un peu des panneaux, il m’a brusquement admonesté : « Tais-toi ! Je t’ai déjà dit que si tu veux connaître les panneaux tu dois d’abord acheter tous mes fascicules. »

À part ça, les filles faisaient trop le désordre pendant les séances. Elles whatsappaient, elles arrivaient en retard, elles se coiffaient, elles aiguillonnaient même le moniteur. C’est pour ça que jusqu’aujourd’hui mon cahier de 32 pages est toujours resté presque totalement vierge…

IL Y A LA FORMATION PRATIQUE

La formation pratique, c’est ce qui s’est passé l’autre jour quand la fille brune-là était venue pour nous présenter son permis de conduire. Ou qui l’avait même envoyée sur le volant de la vieille voiture-là oooh ?

En tous cas si tu arrives sur une rue à Douala et que tu vois des messieurs qui sont habillés comme des copilotes, sache que ce sont des instructeurs. Généralement tu vas voir des apprenants autour d’eux, et tu vas entendre comment ils sont en train d’insulter celui qui est au volant : « Imbécile ! Tu ne connais pas le rétroviseur ? »

Parfois quand tu conduis déjà un peu bien, certains moniteurs te laissent faire quelques petits tours en ville. Mais attention hein, il y aura un copilote à côté de toi avec son propre frein à pied. Tu crois qu’ils sont fous ?

IL Y A L’EXAMEN THÉORIQUE…

En réalité les Camerounais n’ont même pas besoin de suivre les cours que je viens de vous expliquer ici en haut. Ce qui les intéresse, c’est le permis de conduire ! Et donc puisque ça commence avec une évaluation théorique, tu vas voir un gars qui va mémoriser les panneaux-là jusqu’ààààààà… Il va même te montrer le panneau qui interdit à un chauffeur de siffloter lorsqu’il est en train de baratiner une jolie fille…

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Les examens théoriques, c’est souvent très amusant. D’abord vous êtes nombreux plus que les Chinois, et parfois il y a le Délégué des Transports qui passe de couloirs en couloirs pour vous intimider : « Celui qui va essayer de tricher sera suspendu ! »

Mouff ! Tu peux contrôler 55 salles d’examen au même moment ?

…ET IL Y A L’EXAMEN PRATIQUE

Je ne sais même pas comment il n’y a pas souvent les morts là-bas pendant les évaluations pratiques. Je vous jure ! Parce que quand moi je passais mon permis de conduire, on donnait le volant à quelqu’un sans même se rassurer s’il a même déjà piloté une brouette un jour ! Dis-donc ! Et s’il part ramasser les gens avec votre Toyota-là, vous allez nous expliquer que quoi ? Hein ? Vous savez combien ça va coûter pour redresser la carrosserie ?

Et puis, moi j’aime surtout quand on vous pose des questions à la fin de tous les exercices pratiques : « Cette voiture est de quelle couleur ? ». J’aime aussi quand tu pars voir tes formateurs à la fin de toutes les épreuves, et que vous avaliez une bonne bouteille de bière. J’aime quand tu pars voir tes évaluateurs qui marchent encore avec tes notes, pour te rassurer que tout va bien : « Mais tu étais où norr ? Depuis que je te cherche ? »

Certains chauffeurs ne connaissent pas la limite de la surcharge.

Certains chauffeurs ne connaissent pas la limite de la surcharge.

 

CAMEROUN : COMMENT ON OBTIENT LE PERMIS D’ÉCONDUIRE ?

Et donc à cause d’un simple permis B, j’ai failli me retrouver dans un cimetière ! Ou qui avait même prêté son volant à la fille maquillée-maquillée-là oooh ?

Au Cameroun, le permis de conduire est très simple : on l’obtient d’abord, et on apprend à conduire par la suite.

Quand tu pars retirer ton permis de conduire au Bureau des Transports à Yaoundé, les femmes qui sont là-bas te menacent que « Mouff ! Tu crois qu’on va fouiller les dossiers là si tu ne nous donnes pas la motivation ? »

Et puis même lorsque tu possèdes ton permis de conduire, les policiers ne regardent pas ça lorsqu’ils te contrôlent : « Je demande hein, c’est ça que je mange ? » Et voilà pourquoi le résultat est donc catastrophique : personne ne respecte les feux de signalisation. Personne ne respecte les règles de priorité. Personne ne fait la révision technique de sa voiture. Personne ne respecte les limitations de vitesse, les distances de sécurité, les panneaux routiers, les balises, etc, etc. Est-ce que les Camerounais respectent même d’abord leur propre permis de conduire ?

Ecclésiaste DEUDJUI, moi j’ai le permis d’écrire

 

Populaires cette semaine

To Top