Features

Comité de normalisation : Et si on nommait Abdouraman Ahmadou pour remplacer Owona?

FIFA-Fécafoot-Joseph-Owona-Abdouraman-Hamadou

Parti pour être spectateur d’un tour de magie de droit du désormais tristement célèbre professeur Owona  Joseph à la Fecafoot, Abdouraman Ahmadou est finalement devenu le héros national redresseur de tort en droit qui a indiqué toutes les fois qu’il fallait avec succès la voie à suivre au comité de normalisation pour sortir des ténèbres de la bêtise ! Un « je m’invite » comme on dit au quartier qui s’est retrouvé dans le festin d’autrui à lui montrer et démontrer comment organiser sa partie !

Les multiples victoires d’Abdouraman Amadou contre le comité de normalisation  démontrent tout au moins une maîtrise de son sujet de sa part et induit directement une compétence à celui-ci par rapport à son vis-à-vis Owona dont l’idiotie est vraiment incroyable, si ce n’est pas volontaire : jamais personne de sensée ne peut dire qu’une élection avec 97 votants  au départ et à la sortie 100 bulletins dépouillés dont 63 pour et 37 contre est valide au 2/3 !

Mais Joseph Owona l’avait quand même dit ! D’où plutôt des soupçons d’auto sabotage pour perdurer dans un siège qu’on lui avait donné pour six mois mais qu’en deux ans il n’a réussi à rien faire, et pour cause, l’argent se brasse en milliards de ce coté ! Il savait bien que personne ne pouvait laisser passer cela, et que de son coté il se dédouanera que c’est toujours qui cherche les problèmes au comité de normalisation.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Mais seulement, la déculottée de Joseph Owona implique tout droit la gloire d’Abdouraman, ce  qui veut dire qu’aujourd’hui, celui qui a fait montre de compétences pour écrire des nouveaux textes à la Fecafoot est bel et bien Abdouraman Ahmadou et le non le comité payé pour cela. Du coup, et si Abdouraman devenait président du comité de normalisation ? Au moins pour une fois, on aura nommé à un poste quelqu’un qui a bataillé dur devant tout le monde et prouvé qu’il méritait cela, contrairement à la logique des nominations ici au Cameroun.

Bien entendu, ce qui augure les bonnes choses, mais ce sera la fin heureuse de son mandat qui prouvera qu’il avait raison. L’Afrique ayant déjà fait preuve, avec Laurent Gbagbo, Nicéphore Soglo,Pascal Lissouba,Mohammed Morsi, la Lybie actuelle… que les opposants africains deviennent tous des crétins quand ils prennent le pouvoir !

Populaires cette semaine

To Top