Features

Un marin tué et deux autres blessés dans une attaque attribuée à des combattants de Boko Haram dans l’Extrême-Nord

Boko-Haram

Le poste avancé de la marine camerounaise dans la localité de Dambore-Ardebe dans le Logon- et- Chari a été la cible des terroristes. D’après des sources militaires, le poste avancé de la marine à Dambore-Ardebe dans l’Arrondissement de Makary a été attaqué dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre 2016 par des hommes lourdement armés qui seraient des combattants de Boko Haram.

Le bilan de cette nième attaque fait état d’un soldat (matelot de deuxième classe) tué et deux de ses camarades d’armes blessés. Les deux soldats blessés par balles ont été conduits à l’hôpital de Mada où ils ont été mis sous soins intensifs.

Les mêmes sources informes que des armes et plusieurs minutions ont été emportées par ces hors-la-loi. «Ce poste de la marine a été complètement incendié par les présumés membres de Boko Haram» avant leur repli vers le Nigéria selon notre source.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Makary, qui partage des frontières avec le Nigéria, est souvent la cible des combattants de Boko Haram. Le 5 octobre 2012, Abba Djidda Alahdji, l’adjoint au Maire de Makary, avait été abattu à bout portant à sa résidence de Gambarougara. Boko Haram lui reprochait ses amitiés avec la police nigériane d’après des renseignements.

Selon des géo-stratèges, la localité de Makary constituerait la plaque tournante de Boko Haram au Cameroun. Plus grave, les mêmes sources affirment que les populations de cette localité coopéraient plus avec les terroristes nigérians que l’armée camerounaise.

Cette information qui à première vue parait tirée par les cheveux n’a pourtant rien de surprenant au su de ce qui se trame dans cette partie du territoire entre les trafiquants en tout genre, les coupeurs de routes et autres individus à la moralité douteuse.

Peter KUM

Populaires cette semaine

To Top