Features

Collège de la Retraite: 17 élèves dealers de drogue exclus

suspects-drogue-arrêt-akwa-gang

La décision prise au cours du conseil de discipline de l’établissement tenu lundi dernier, entre en vigueur ce jour.

L’ambiance au collège de la Retraite hier était celle des jours de classe. Dans la cour, des élèves s’amusent gaiement à taper dans un ballon rond, tandis que d’autres vadrouillent, mangeant et criant à tue-tête. Rien dans cette ambiance de récréation ne laisse pourtant penser que lundi soir, s’est tenu au sein de l’établissement un conseil de discipline un peu spécial. A l’ordre du jour, le démantèlement d’un réseau de vente et de consommation de tramol.

D’après les informations recueillies sur place, c’est l’agressivité affichée par certains élèves qui aurait mis la puce à l’oreille des responsables de l’établissement. «Il y avait des élèves qui étaient inhabituellement bruyants et agités, précisément dans l’après-midi. Il est arrivé qu’en plein cours, un élève se lève et se mette à battre son camarade sans raison apparente», nous apprend un responsable.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Une enquête a dès lors été menée discrètement aussi bien au collège que dans les quartiers environnants. Une fois en contact avec un livreur, les élèves se procuraient le tramol, sorte de drogue en comprimé, moyennant une somme correspondant à la quantité sollicitée. Le produit était ensuite introduit au collège où un réseau de vente et de consommation a très vite fait de se développer.

Une fois à son terme, l’enquête a permis il y a quelques jours, de mettre la main sur un réseau de 17 élèves, des classe de 3e, seconde et terminale. Une fouille organisée il y a peu, a abouti à la découverte d’une quantité de ce produit dans les sacs de ces jeunes exploitants. Ils ont avoué utiliser du tramol pour avoir une bonne mémoire et étudier sans se fatiguer.

Comme le prévoit l’article 36 du règlement intérieur du collège de la Retraite, les élèves mis en cause seront exclus définitivement de l’établissement. Des convocations ont été adressées aux parents des concernés qui recevront dès ce jour, la lettre de radiation de leur enfant. Les responsables de l’établissement annoncent qu’une plainte va être déposée auprès de services compétents pour que l’enquête soit prolongée et que ces hors-la-loi soient définitivement mis hors d’état de nuire.

ALF

Populaires cette semaine

To Top