Features

« Clinton ? C’est moi qui lui ai donné sa chance »

volker_finke_conf_press_malabo-Clinton Njié

Clinton Njié n’est pas mis au ban par son sélectionneur. Agacé par une question sur le Lyonnais, Volker Finke est parti dans une longue explication où il a rappelé que c’est lui qui lui avait donné sa première chance, mais estime que comme tout jeune joueur, il ne faut pas aller trop vite avec lui, au risque de le griller.

Clinton Njié, qui n’a pas disputé une seule minute de la CAN 2015 était très présent lors de la conférence de presse d’après-match de ce soir. Pour Volker Finke, ne pas le titulariser est un choix consécutif au stage effectué au Gabon. « Devant, nous avons trois possibilités pour deux postes :Clinton, Moukandjo et Salli. Et pendant les deux semaines de stage que nous avons fait,Moukandjo et Salli ont pris l’avantage, ils ont fait de petites différences. »

S’expliquant sur le choix de ne pas le faire entrer, le technicien allemand a mis les circonstances de jeu en avant. « Sur les dernières minutes, Salli et Moukandjo étaient fatigués et auraient pu être remplacés. Mais, il y a Loé, qui a fait une belle rencontre, qui a signalé qu’il avait une petite douleur et qu’il ne pouvait pas continuer. Concernant Aboubakar, après son raté de la tête, k’ai l’impression qu’il n’est plus rentré dans son match, j’ai pensé que c’était mieux de donner sa chance à être autre avant-centre. »

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Irrité ensuite par une question qui revenait sur l’absence de Clinton Njié, le sélectionneur des Lions indomptables est parti dans une longue explication, rappelant que le joueur est jeune et qu’il peut encore progresser. Il se pose quand même une question sur la compréhension de la question par le coach. Parle-t-il du Clinton lyonnais ou de son joueur qui n’a pas disputé une minute de Coupe d’Afrique des nations 2015 ?

« Je pense que ce n’est pas très fair-play d’aborder Clinton Njié de cette façon. Clinton était remplaçant à Lyon. J’ai vu certains de ses matchs en CFA et il avait intégré le groupe d’entraînement de l’équipe première à Lyon. On recherchait des jeunes pour les Lions, je l’ai convoqué et lui ai fait une entière confiance, tout en le mettant en confiance et il me l’a bien rendue en disputant deux matchs fabuleux (contre la RD Congo et la Côte d’Ivoire, ndlr). Après ces performances, il a pu avoir une proposition de contrat à Lyon. D’ailleurs, son entraîneur m’a remercié en me disant que c’est un tout autre joueur qui est revenu chez eux.

Clinton en a profité. La confiance acquise lui a permis de gagner quelques titularisations et il a débuté des matchs à Lyon. Après 2-3 mois, c’est normal qu’il ait un contrecoup et qu’il soit sur le banc de touche en début et rentre pour les 20-30 dernières minutes. Il a besoin de confirmer, comme tous les jeunes joueurs. Il a besoin de stabiliser et confirmer son niveau et il a les deux prochaines années pour le faire. Une évolution normale pour un jeune joueur. »

Camfoot

Populaires cette semaine

To Top