Economie

CIMEC 2015 : Les Mines du Cameroun tiennent leurs conférences du 27 au 29 mai

CIMEC

Placé sous le haut patronage du Président de la République, son excellence Paul Biya, la deuxième Conférence Internationale sur les Mines du Cameroun (CIMEC) se tiendra du 27 au 29 mai. Comme à la première édition, jovago.com est allé à la rencontre des organisateurs afin de vous présenter les enjeux d’une telle rencontre.

Co-organisée par le ministère des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique en partenariat avec la compagnie AME TRADE LTD, la CIMEC s’ouvre le 27 mai au palais des congrès de Yaoundé.

Placé sous le thème : «Développement du secteur minier en Afrique centrale pour les générations actuelles et futures», cette conférence qui s’étale sur trois jours a pour objectif non seulement de valoriser et de promouvoir le secteur minier camerounais, de mettre en exergue la politique d’attrait des investissements directs étrangers, mais également d’élaborer une vision stratégique, opérationnelle et technique de ce secteur. Pour rehausser cette nouvelle édition, les organisateurs ont invité de grands noms de l’intelligentsia, notamment des directeurs de projets, consultants certifiés, représentants du gouvernement et des universitaires.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Il est donc attendu au terme des différentes conférences-débats auxquelles prendront part des milliers de participants venus des quatre coins du monde, d’apporter des propositions concrètes qui permettront d’améliorer le cadre normatif et opérationnel du secteur minier camerounais.

Lors de la cérémonie d’ouverture de la première édition, le secrétaire d’état camerounais auprès du ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique, Fuh Calistis Gentry, a émis le vœu que des laboratoires d’analyse des produits miniers s’installent au Cameroun afin d’accélérer les recherches et par ricochet, l’exploitation des mines. Les statistiques montrent que seulement 40% du sous-sol camerounais a jusqu’ici été exploré. Il est donc question de susciter l’intérêt des industries connexes de la mine à s’installer au Cameroun qui regorge d’énormes gisements de bauxite, de cobalt-nikel, de diamant, d’or, de gaz naturel, de pétrole et de fer. S’agissant du fer, le projet d’exploitation du fer de Mbalam dans la région de l’Est, permettra au pays de devenir l’un des plus grands producteurs de fer en Afrique avec une production de 35 millions de tonnes par an pendant 20 ans.

Simon Mbelek

Populaires cette semaine

To Top