Features

Après l’Olympia, Charlotte Dipanda reçoit les félicitations des célébrités camerounaises

charlotte-dipanda-olympia_paris_10_sep_2016

C’était un coup d’essai, qui s’est transformé en un coup de maître ! Pour sa toute première prestation hier soir samedi 10 septembre 2016 sur la scène de l’Olympia à Paris en France, la chanteuse camerounaise Charlotte Dipanda a reçu du dix sur dix de la part de ses fans et des critiques bien connus tels que Martin Camus Mimb, Abdelazi Moundé et bien d’autres chroniqueurs culturels. Ci-dessous, quelques messages de félicitations adressés à Charlotte Dipanda pour la réussite totale de son concert:

Martin Camus Mimb

« Le Triomphe…Le talent ne connaît pas de pays. Le Talent n’a pas les frontières de reconnaissance. On peut faire le plein de l’Olympia, faire danser les gens d’horizon divers, de diverses races en venant d’un coin malfamé d’Afrique. Depuis le Triomphe de X Maleya, on se demandait si la malédiction n’avait pas envahi la scène de l’olympia et des grandes salles de France. Quand ce n’étaient pas des fugues, c’étaient des disputes à n’en plus finir aux debriefings des spectacles. Hier Charlotte Dipanda a réglé la mire ! Le Vert Rouge Jaune a flotté avec honneur et dignité. Le Travail ne ment pas. Bravoooo Charlotte ! »

Abdelaziz Moundé Njimbam

« PEUX MAINTENANT !

Kene so, Allons-y ! avait-elle chanté dans le délice de la langue Bakaka. Elle est allée plus haut. Charlotte Dipanda a époustouflé l’Olympia d’un spectacle de la facture d’une grande en devenir. Comme disent les Tikar :  » Quand le vin est délicieux, on oublie les épines du palmier « . Avec ce nectar des dieux de la musique, Charlotte Dipanda peut dormir du sommeil de Nefertiti, symbole du Beau et de la Grace, dans l’Egypte magnifiquement revisitée par Cheikh Anta Diop. Mais pas sur ses lauriers. Cette enfant de la musique, sait mieux que quiconque, l’exigence d’une carrière de haut niveau, ayant évolué dans l’ombre de virtuoses et grands artistes.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Notre  » soprano  » nationale doit devenir une cantatrice, poursuivre son perfectionnement, exaltée par une performance des grands jours, dont l’écho retentira sur les contreforts du Mont Cameroun, comme jadis celui de ses illustres aînées. Hier, le public, chauffé à blanc, par un spectacle de haute facture, entre classiques incontournables de son répertoire et orchestration symphonique, chorus somptueux et invités d’exception, l’a portée comme une reine Pokou des sons, une princesse Ashanti de la voix et une monarque malgache des vibratos. Demain, il devra encore plus prêter l’oreille, le délayer de bruits parasites et accompagner dans ce sillage, ce mouvement de qualité qui jaillit comme une éruption du Mont Fako autour de la célébration des talents et du rayonnement des musiques et de la culture du Cameroun à l’extérieur, dans ces lieux mythiques de musique, sacrifiant aux standards élevés. C’est la voie. Nous pouvons ! »

 Eric Kouatchou

« Le Concert de Charlotte DIPANDA à l’Olympia à guichet fermé. L’Olympia affiche complet. Quand c’est bien fait, le résultat est cash. Bravooooo ma lionne ».

 Alain Boban le King  · 

« PROMESSES TENUES

L’Olympia de Charlotte Dipanda fait le plein d’œuf…Ceci grâce aux contributions multiples et diverses… Bel exemple à suivre!!! » 

Adeline ATANGANA

Populaires cette semaine

To Top