Buzz

Le chanteur « Papillon » condamné à quatre mois de prison

Papillon-Makossa-Cameroun-Camer24

«Mota Nguigna» a été reconnu coupable d’escroquerie, usurpation de titre et recel d’individu dans un procès intenté contre lui par le Tchadien Zakaria Abakar Terio au  Tribunal de première instance de Douala-Ndokoti.

Le verdict est tombé le 25 septembre 2015. Le chanteur Papillon (de son vrai nom Ferdinand Din Din) a été condamné à quatre mois d’emprisonnement ferme. Il écope aussi d’une amende de 90 000 francs Cfa, d’une condamnation aux dépens qui s’élève à 1 427 500 francs Cfa et à payer à son accusateur le Tchadien Zakaria Abakar Terio la somme de 28 550 000 francs Cfa au titre des préjudices confondus. Un mandat d’arrêt  et un mandat d’incarcération ont été décernés contre Papillon à l’audience de vendredi passé.  Il a 10 jours à compter du prononcé de la sentence pour interjeter appel.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Papillon est accusé d’avoir extorqué en 2013 de l’argent au plaignant en se faisant passer pour un commissaire de police. Il se faisait appeler « le commissaire Pape ».  Selon des témoignages, le chanteur a réussi à extorquer  au plaignant des dizaines de millions de francs Cfa en complicité avec un certain Diallo en fuite au moment de l’interpellation de l’artiste camerounais.  Au départ de l’affaire, il y a une transaction entre le Malien Diallo et Terio. Le premier promet au second un recrutement dans un organisme des Nations Unies contre versement de 23 millions de Francs Cfa. Le Tchadien voisin de l’artiste Papillon à Bonamoussadi, non satisfait s’en prend au Malien.

C’est lors de leur altercation que Papillon intervient et se présente comme le commissaire « pape ». Après avoir perçu cinq cent mille francs, il promet au plaignant de plaider  en sa faveur auprès du Procureur. Rien ne sera fait. Une plainte va être déposée à la Police judiciaire et Papillon sera interpellé puis gardé à vue.

Robert Ndonkou

Populaires cette semaine

To Top