Mboa'Actu

Cérémonie de triomphe des Elèves-Officiers de l’EMIA

Cérémonie-de-triomphe-des-Elèves-Officiers_33_34_promotions_emia_f

C’était ce Vendredi 24 avril 2015, dans la cours d’honneur de la Brigade du Quartier Général à Yaoundé, à l’occasion de la cérémonie de triomphe des 33ème et 34ème Promotions de l’Ecole Militaire Interarmées. A la mémoire des soldats victimes des actes barbares de la secte Boko Haram, Paul Biya a indiqué : « Ils ont infligé à l’ennemi des pertes considérables et l’ont obligé d’évacuer  notre territoire. C’est le moment pour moi de leur rendre hommage pour leur courage et leur esprit de sacrifice. Ils ont notre estime…, ils ont notre admiration ».

Le discours de Pauls Biya :

 Monsieur le Président du Sénat,

•Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,
•Monsieur le Président du Conseil Economique et Social,
•Monsieur le Premier Président de la Cour Suprême, et Monsieur le Procureur Général près ladite Cour,
•Mesdames et Messieurs les Ministres,
•Mesdames et Messieurs les Membres du Corps Diplomatique,
•Messieurs les Officiers Généraux,
•Mesdames et Messieurs les Officiers, Officiers Mariniers, Sous-officiers, et Soldats,
•Mesdames et Messieurs,

La présente cérémonie se tient à un moment particulier de l’histoire du Cameroun. Notre pays se trouve engagé dans une guerre sans merci contre un ennemi qui menace à la fois notre intégrité territoriale, notre mode de vie et nos populations.

Avant de poursuivre mon propos, je vous prie de bien vouloir vous lever pour observer une minute de silence à la mémoire de nos vaillants soldats, morts pour la Patrie, à la mémoire de nos compatriotes, victimes des atrocités de la secte Boko Haram.

(… Je vous remercie)

Jeunes Officiers des promotions « Lieutenant YOUSSOUF MAHAMAT BAHAR » et « Cinquantième anniversaire de la Réunification »,

Il m’est particulièrement agréable de présider aujourd’hui, comme le veut la tradition, la cérémonie de votre triomphe.

Vous avez choisi d’exercer un des plus beaux métiers, le métier des armes. Il vous donne la possibilité de servir la Patrie avec abnégation et sens du sacrifice.

Les noms de baptême que vous avez choisis, à l’issue de votre formation à l’Ecole Militaire Interarmées, sont particulièrement évocateurs.

Le Lieutenant YOUSSOUF MAHAMAT BAHAR laissera à la postérité le souvenir inoubliable d’un jeune officier qui, désigné pour conduire une opération périlleuse en mer contre un groupe de pirates, a perdu la vie après avoir fait neutraliser l’ensemble de la bande d’assaillants.

Le Cinquantième anniversaire de la Réunification, célébré avec faste et solennité,  le 20 février 2014 à Buea, restera dans l’histoire, comme la commémoration de la volonté farouche du peuple camerounais de recouvrer son unité.

Dans votre carrière d’officier, vos deux noms de baptême devront être des références constantes dans l’accomplissement de votre mission. L’exemple du Lieutenant YOUSSOUF MAHAMAT BAHAR sera pour vous une interpellation, un appel permanent vers les cimes du patriotisme et de l’esprit de sacrifice. Tandis que le Cinquantième anniversaire de la Réunification vous rappellera l’impératif catégorique de la défense de notre unité nationale et de notre intégrité territoriale.

Jeunes Officiers des promotions « Lieutenant YOUSSOUF MAHAMAT BAHAR » et « Cinquantième anniversaire de la Réunification »,

Assurément, cette cérémonie de triomphe est un grand moment de votre vie. Elle consacre votre accession à la carrière militaire. Une carrière certes exigeante, mais qui n’en est pas moins exaltante.

Le triomphe récompense aussi, pour chacun et chacune d’entre vous, les efforts consentis pendant les trois années de votre scolarité à l’Ecole Militaire Interarmées.

Au nom de la Nation tout entière, je suis heureux de vous féliciter chaleureusement, en présence de toute la hiérarchie militaire et de vos familles respectives.

Je salue également la réussite de vos camarades gabonais, centrafricains, maliens, nigériens, béninois et sénégalais. Leur présence parmi vous est la preuve de la confiance de leurs pays en la qualité du label de votre Ecole. Elle témoigne aussi évidemment de l’excellence des relations qui nous lient.

J’exprime également ma haute appréciation au Commandement de votre Ecole ainsi qu’à tous vos encadreurs civils et militaires, qui vous ont accompagnés avec compétence et dévouement.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Je salue enfin, avec émotion, la mémoire de l’un de vos camarades, le Lieutenant DONKENG Joseph Kévin. Aux côtés d’autres soldats, il a trouvé la mort au cours d’une attaque perpétrée par le groupe terroriste Boko Haram, le 25 juillet 2014 à Bargaram, dans la région de l’Extrême-Nord.

Jeunes Officiers des promotions « Lieutenant YOUSSOUF MAHAMAT BAHAR » et « Cinquantième anniversaire de la Réunification »,

Je vous l’ai dit, cette cérémonie se tient dans des circonstances particulières. Elle est habituellement l’occasion pour les nouveaux promus, leur famille et leurs proches, d’exprimer une joie et une fierté légitimes. Cette année, s’y mêlera naturellement un sentiment de gravité à la pensée de ceux tombés au champ d’honneur ou blessés dans les combats.

Ne l’oublions pas un seul instant, c’est une véritable guerre à laquelle participent nos valeureux soldats. Une guerre qui nous a été imposée par un adversaire implacable qui défie les lois de l’humanité.

Nous devions donc nous défendre contre des agressions de nature diverse. C’est là, la première mission de nos forces armées : défendre la Nation. Il faut le souligner, nos soldats ont fait mieux que se défendre et nous défendre.

Ils ont infligé à l’ennemi des pertes considérables et l’ont obligé d’évacuer  notre territoire. C’est le moment pour moi de leur rendre hommage pour leur courage et leur esprit de sacrifice. Ils ont notre estime…, ils ont notre admiration.

Seule une armée « républicaine », dont l’action est adossée aux valeurs fondamentales  librement choisies par le peuple, est capable de tels hauts faits. C’est le cas de nos forces de défense, issues de notre peuple et attachées, comme nous tous, à notre conception d’une société de liberté, de justice sociale et de tolérance.

Pour sa part, le peuple camerounais, dans sa grande sagesse, a bien perçu que c’est son existence même en tant que peuple qui était menacée. Et cela, il ne pouvait évidemment pas l’accepter.

Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, le peuple camerounais, s’est massivement mobilisé, et se mobilise encore, dans l’enthousiasme et la spontanéité, pour apporter, dans un bel élan de solidarité, une contribution généreuse à l’effort de guerre.

Je voudrais, ici et maintenant, lui rendre un vibrant hommage pour ce soutien total à nos forces de défense. En ma qualité de Chef d’Etat et Chef des Armées, je lui adresse mes félicitations pour cette impressionnante démonstration de patriotisme. Je l’encourage à persévérer dans cette voie royale.

Nous nous félicitons également de l’appui sans réserve reçu de la communauté internationale. Elle a compris que la dignité humaine est le véritable enjeu de nos combats. Elle a compris aussi qu’un seul Etat ne peut venir à bout des défis sécuritaires du monde d’aujourd’hui : terrorisme, piraterie maritime, prolifération des armes, trafic de drogue. Ces menaces ignorent les frontières étatiques.

Elles imposent à nos pays une réponse opérationnelle concertée dans le cadre d’une coalition sous-régionale, régionale, voire internationale.

C’est le lieu pour moi de relever et saluer la décision historique de mon frère et ami Son Excellence Idriss DEBY ITNO, Président de la République du Tchad. Il a,  comme vous le savez, engagé un important contingent militaire tchadien pour lutter contre Boko Haram, aux côtés du Cameroun. Nous ne l’oublierons pas.

En terminant, je vous demande une nouvelle fois d’avoir une pensée émue pour nos soldats tombés au champ d’honneur et pour leurs familles. La Nation leur sera éternellement reconnaissante.

Jeunes Officiers des promotions « Lieutenant YOUSSOUF MAHAMAT BAHAR » et « Cinquantième anniversaire de la Réunification »,

Votre mission est parfaitement claire.

Vous l’accomplirez, j’en suis sûr, avec toute la force de votre engagement patriotique, avec Honneur et Fidélité.

Vous pouvez compter sur ma constante sollicitude et le soutien total du peuple camerounais.

Vive les Forces de Défense Camerounaises !

Et vive le Cameroun !

Onana N. Aaron

Populaires cette semaine

To Top