Features

Catholiques orthodoxes en croisade contre L’homosexualité

pretres-catholiques-orthodoxes-cameroun-camer24

Le père Yves Ledoux catholiques orthodoxes, Recteur du sanctuaire de la miséricorde divine a demandé dimanche dernier à ses fidèles, de combattre avec la dernière énergie cette pratique abominable qui détruit la société camerounaise

Le sanctuaire de la miséricorde divine au quartier Nkoabang lieu-dit «Host Hôtel Rivière» était noire de monde dimanche dernier. Des centaines de fidèles catholiques partis des différents coins de la capitale se sont retrouvés sur les lieux, dans la matinée dès 09h. C’était à l’occasion de la messe de lancement des activités pastorales du sanctuaire, messe concélébrée par le père Yves Ledoux, recteur dudit sanctuaire et ses vicaires. En présentant le sanctuaire à la communauté ecclésiale, le Recteur a demandé aux uns et aux autres d’apporter leur contribution à la construction de l’église de Dieu. «C’est en unissant nos efforts que nous pourrons bâtir quelque chose de solide et de durable» a réitéré le prêtre exorciste aux fidèles présents.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

S’appuyant sur le psaume 27 «si le seigneur ne bâtit la maison, les bâtisseurs travaillent en vain», le célébrant principal du jour a réitéré à ses ouailles qu’il est impératif de placer Dieu au centre de toutes nos activités. Il en a profité pour présenter l’église catholique orthodoxe Byzantine, branche du catholicisme qui relève de la juridiction d’Antioche mais, dont les prêtres, contrairement aux catholiques romains, ont le droit de se marier (à une seule femme). Il a par ailleurs souligné, pour la gouverne des fidèles et de nombreux curieux, présents, l’église catholique orthodoxe byzantine et l’Eglise catholique Romaine gardent de très bonnes relations (Toutes deux reconnaissent les 07 sacrements de l’église et la succession apostolique).

Le prélat a par ailleurs demandé à ses ouailles d’être de plus en plus vigilants pour ne pas se faire happer par des sectes pernicieuses ambulantes, vendeuses d’illusion. Abordant d’autres pratiques qui détruisent la foi chrétienne, le Recteur du sanctuaire de la miséricorde divine de Nkoabang a vivement condamné l’orgueil, l’égoïsme, la pratique de la sorcellerie mais aussi et surtout, l’homosexualité. «Nous condamnons l’homosexualité à tous les niveaux. Ceux et celles qui s’adonnent à cette pratique détruisent la société humaine et l’église de Dieu», a rappelé le prêtre. La célébration s’est achevée par des chants de louange et une grande prière d’intention pour les malades. En procédant à la bénédiction et à l’implantation de la sainte croix devant le sanctuaire, le père Yves Ledoux a indiqué que, celle-ci reste le symbole vivant de la foi et de l’espérance en Jésus Christ.

 Sévérin Obo’o

Populaires cette semaine

To Top