Features

Catastrophe : Le BIR sauve 37 naufragés

BIR-pirates-Bakassi-Cameroun

Deux corps sans vie ont été par ailleurs retrouvés tandis que cinq personnes sont portées disparues depuis dimanche au large de Mukumu. Dimanche 31 mai dernier aux alentours de 11 h, 44 personnes ont embarqué à bord d’une pirogue en planches à Ekondo Titi.

Les passagers de nationalités camerounaise et nigériane voulaient se rendre au Nigéria par la mer. C’étaient pour la plupart des commerçants. Le fragile esquif était surchargé de marchandises en plus des passagers. Le voyage s’est écourté quelquetemps plus tard. C’est un détachement du Bir chargé d’assurer la protection des installations et du personnel de l’entreprise pétrolière Addax Petroleum qui a le premier été alerté du naufrage de l’embarcation, qui a chaviré au large de Mukumbu. Les soldats du Bir ont aussitôt fait appel à des renforts.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Ceux de leur base d’Idenau ont alors déployé de grands moyens. Leurs efforts n’ont pas été vains : 37 des 44 naufragés ont été récupérés sains et saufs. Ils ont été transportés en urgence dans des hôpitaux de Limbé. Deux autres passagers n’ont pas survécu et sont morts de noyade. Les recherches entamées depuis dimanche après-midi n’ont pas permis de retrouver  cinq personnes qui avaient embarqué à Ekondo Titi.D ’après les premiers éléments de l’enquête qui a été immédiatement ouverte, la cause du naufrage est multiple. La mer semble-t-il était ce jour-là déchaînée.

De plus, l’embarcation en planches était surchargée et ne pouvait pas résister à sa charge. Les secouristes ont aussi constaté qu’aucun passager n’était équipé d’un gilet de sauvetage.

Aziz Salatou

Populaires cette semaine

To Top