Features

Carte presse: Séverin Tchounkeu promet de séparer le bon grain de l’ivraie

séverin_tchounkeu

Nommé le 3 juillet 2015 par décret du Premier ministre,  le président de la Commission de délivrance de la carte de presse et ses membres ont été installés ce mercredi 8 juillet 2015 à Yaoundé. Séverin Tchounkeu a promis d’être impartial dans sa lourde mission.

Le ministre de la Communication, par ailleurs président du Comité de pilotage de la Commission de délivrance de la carte de presse, a procédé ce jour dans l’immeuble abritant ses services à Yaoundé, à l’installation du président et des membres dudit comité. Issa Tchiroma Bakary leur a confié une lourde mission, celle de « procéder à une identification sans complaisance et sans faiblesses de ceux qui doivent accéder aux mérites de la profession de journaliste ».

Créée par un décret du premier ministre en 2002, la  Commission de délivrance de la carte de presse a pour mission de délivrer une carte de presse qui, dans son essence est « personnelle et incessible. Elle doit être présentée à toute réquisition. Elle doit être restituée sous peine de poursuites judiciaires dans les délais prévus par la réglementation en cas de cessation  des activités par son titulaire, lorsque  ce dernier cesse  d’être employé ou d’exercer dans le ou les supports médiatiques à la base de sa délivrance ou bien encore en cas de retrait ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

« Nous essayeront de faire en sorte que le bon grain soit séparé de l’ivraie. Nous essayerons de mettre certains membres de la commission en mission pour expliquer dans les rédactions ce que nous attendons. Et, nous ne ferons plaisir à personne », a promis Séverin Tchounkeu, nouveau président de la Commission de délivrance de la carte de presse.

La carte de presse devrait être une pièce officielle crédible ouvrant des voies de facilités inhérentes à la profession de journalistes, notamment à l’information. Elle donne droit aux bénéfices des dispositions particulières liées à l’exercice de la profession de journaliste ou d’auxiliaire de la profession de journaliste. Le contenu à donner à cette carte de presse est justement l’un des premiers défis du nouveau président. « Pour que la carte de presse soit un précieux sésame, encore faudrait-il que ceux qui détiennent ce sésame s’en montrent dignes. J’en appelle à toute la corporation. Nous effectuerons deux missions pour voir quel est le contenu qu’on donne à la carte de presse. Et, nous essayerons de voir comment contextualiser ce contenu ici chez nous », a indiqué Séverin Tchounkeu.

Onana N. Aaron

Populaires cette semaine

To Top