Features

Carburant: La SCDP se dit surprise par la pénurie à Yaoundé

SCDP-NSAM

Rien n’explique que les stations-service ne soient pas ravitaillées, selon Malloum Bra, chef des dépôts de Yaoundé de la Société Camerounaise des Dépôts Pétroliers (SCDP). Après la pénurie de carburant qui a secoué la ville de Yaoundé le week-end dernier, la situation semble être revenue à la normale. C’est du moins le constat fait par le quotidien gouvernemental, Cameroon Tribune, qui fait un état des lieux dans sa parution du mercredi 7 octobre 2015. Le journal indique qu’un tour dans certaines stations-service de la ville de Yaoundé a permis de constater que le carburant coule à flot.

Du côté de la Société camerounaise des dépôts pétroliers, dont la principale mission est de satisfaire la clientèle camerounaise, en mettant à la disposition de celle-ci de façon rationnelle et sans ruptures, des produits pétroliers en quantité suffisante et d’une bonne qualité, l’on indique qu’à l’état actuel des stocks, cette pénurie est incompréhensible. Interrogé par Cameroon Tribune, Malloum Bra, chef des dépôts de Yaoundé, a indiqué que rien n’explique que ces stations-service ne soient pas ravitaillées, «puisque nous avons suffisamment de produits, nos réservoirs sont d’ailleurs quasi pleins».
Malloum Bra a cependant tenté une explication : «Je crois que certains marqueteurs ont des difficultés à ravitailler de manière fluide leurs réservoirs. Ce sont peut-être leur réseau de distribution qui ne fonctionnent pas, parce qu’ils sont beaucoup plus exigeants en matière de sécurité. Ils font toujours le check de leurs camions, ils voient également la conformité de leurs engins de ravitaillement avant de leur donner le bon d’enlèvement.
 
Par ailleurs, nous sortions d’un week-end, doublé de la clôture du mois de septembre. En général, c’est le temps de consolider les stocks, relever tout ce qu’il y a eu comme mouvement tout au long du mois. Je me dis que c’est tout cela qui a posé problème à certains marqueteurs».

Populaires cette semaine

To Top