Features

Pathologies: Le cancer du sein existe chez l’homme

cancer-sein-homme

Les spécialistes affirment la pathologie existe aussi chez les sujets mâles, même si elle est souvent diagnostiquée tardivement. Il n y a pas que les femmes qui peuvent être atteintes du cancer du sein. La pathologie peut aussi toucher des sujets mâles. Le sujet intéresse La Nouvelle Expression (LNE) du 13 mai 2016. Le journal a approché un spécialiste qui donne des détails sur ces cas extrêmement rares du cancer du sein.

À en croire Dr Esther Mbassi Dina, oncologue en service à l’hôpital général de Douala, «sur les 50 000 cas de cancers du sein détectés chaque année, moins de 1% sont décelés chez l’homme. Cette pathologie reste mal connue chez la gent masculine, même parmi les professionnels de santé».

Elle indique que, les facteurs de risque sont plus génétiques chez les hommes: «les causes de l’apparition du cancer du sein chez l’homme sont connues : il s’agit, comme chez la femme, d’une mutation des gènes BRCA1 ou BRCA2, qui prédisposent à la maladie. Mais au-delà, il existe d’autres facteurs que sont: l’obésité, cryptorchidie, orchidectomie, oestrogénothérapie».

En outre, nous apprenons que les hommes possèdent également des seins qui sont toutefois moins développés que ceux des femmes. «Le cancer du sein chez l’homme est rare. Moins de 1 % de tous les cancers du sein affectent les hommes. Il est cependant important que les hommes sachent qu’ils peuvent être concernés par ce cancer, notamment afin de ne pas négliger les symptômes», a laissé entendre le spécialiste.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Dans le même registre, «l’âge (le cancer du sein est plus fréquemment diagnostiqué chez les hommes de plus de 60 ans); des antécédents familiaux de cancer du sein (les hommes, dont un parent proche, tant homme que femme, a eu un cancer du sein risquent davantage d’être atteints de cette maladie. Le risque augmente en fonction du nombre de parents proches concernés par ce cancer); le syndrome de Klinefelter (c’est un trouble génétique héréditaire très rare. Chez l’homme atteint de ce syndrome, le taux d’androgènes est bas et le taux d’œstrogène est élevé: ils sont tous deux liés à un risque accru de cancer du sein). De plus, une exposition aux rayonnements en particulier du thorax accroît le risque de cancer du sein chez l’homme. Pareil pour les personnes qui souffrent de la cirrhose du foie», détaille LNE.

Concernant le traitement, comme la femme, l’homme malade doit subir une opération «pour extraire la tumeur et subir un curage ganglionnaire, pour limiter les risques de dissémination de la maladie. Il suit ensuite une cure de chimiothérapie et de radiothérapie. Puis pendant 5 ans, une hormonothérapie par anti-estrogènes complètera sa prise en charge».

Jean-Marie Nkoussa

Populaires cette semaine

To Top