Features

Canada 2015 : Une grève de Lionnes plane à l’horizon

Canada-2015

Dans une correspondance adressée au ministre des Sports sous le couvert de sa représentante sur place à Surrey, elles réclament le payement de leurs diverses primes avant le coup d’envoi de la Coupe du Monde

Depuis le 15 mai dernier tout se passe bien sur le terrain avec la préparation physique, technique et tactique. Elles ont d’ailleurs remporté avec la manière tous les matchs amicaux d’évaluation qu’elles ont disputés. Mais, elles n’ont pas oublié la question des primes liée à leur participation à la Coupe du Monde, restée sans suite jusqu’à présent. Elle a été d’ailleurs la paume de discorde entre elles et le Pr Joseph Owona, le président du Comité de normalisation de la Fécafoot, le 14 mai dernier, peu avant leur départ.

Lasses d’attendre une suite, elles l’ont encore fait savoir à travers une correspondance datée du 21 mai signée de toutes les 25 joueuses en stage à Surrey, qu’elles ont remise à la représentante du ministre des Sports Adoum Garoua. Annick Florence Mvondo Nkomo, chef de bureau à la direction des Sports de haut niveau, sur place au Canada avec elles a été chargée de faire parvenir leur correspondance, avec pour objet la réclamation des primes.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

« La prime de qualification à hauteur de 30 millions de francs Cfa par joueuse retenue dans la liste des 23 pour la Coupe du Monde, les manques à gagner des joueuses professionnelles, puisqu’étant en stage de préparation avec les Lionnes elles sont privées de leurs salaire en club et la prime de match gagné sur tapis vert contre le Libéria comptant pour les qualifications aux Jeux olympiques à hauteur d’un million de francs par joueuse ayant pris par à ce match », réclament les vice-championnes d’Afrique. « Nous entrerons en grève avant le début de la Coupe du Monde si nous ne sommes pas en possession de nos primes », menacent-elles.

Avant de quitter le Cameroun, elles avaient d’ailleurs indiqué qu’elles ne descendraient pas dans les stades pour les matchs de la Coupe du Monde leurs primes n’étaient pas payées. Elles qui avaient entrepris un mouvement d’humeur à la suite de leur rencontre avec le Pr Joseph Owona. Elles avaient alors décidé de ne pas bouger et ne sont arrivées à l’aéroport 3h après l’heure prévue pour les enregistrements. Enow Ngachu, le sélectionneur, avait joué le rôle de fusible en convaincant ces filles pour qu’elles acceptent de faire le déplacement.

Des sources indiquent qu’une prime de participation de 15 millions pour chacune des 23 joueuses retenues leur sera proposée. Trois millions en cas de victoire au premier tour et la moitié en cas de match nul.

Notons par ailleurs que la question des primes a déjà été réglée en Côte d’Ivoire, elle aussi qualifiée pour cette Coupe du Monde. Chaque joueuse retenue dans les 23, selon nos sources, recevra 35 millions de primes de participation.

Antoine Tella

Populaires cette semaine

To Top