Features

Canada 2015 : Un jour particulier pour les lionnes du Cameroun contre l’equateur

Canada 2015 - Lionnes indomptables - Cameroun

Dans le football, on se souvient toujours de ses première fois. En tous cas de certaines. Le premier match auquel on a assisté, le premier maillot qu’on a acheté, et pour ceux qui ont la chance de devenir professionnels, la première sélection ou le premier but. Pour les joueuses du Cameroun, la liste des moments mémorables va s’allonger ce lundi 8 juin avec les premiers pas en Coupe du Monde Féminine de la FIFA.

A l’approche de ce moment historique, Les Lionnes ont changé leur épithète d’Indomptables en Impatientes. Il y a eu une montée d’adrénaline depuis que nous sommes arrivées à Vancouver », confirme au micro de la FIFA Gaëlle Enganamouit, attaquante de Camerounaises arrivées les premières sur le sol canadien il y a déjà plusieurs semaines. « Nous sommes prêtes pour la compétition, et nous attendons le premier match en espérant faire de notre mieux.

Et ce mieux semble énorme à en croire la joueuse d’Eskilstuna United, en Suède, qui n’est pas seulement pour faire acte de présence. « Je suis enthousiaste parce que je pense que c’est possible de gagner la Coupe du Monde ! », assure l’une des rares expatriées de l’effectif. Vous avez bien lu : gagner. Voilà l’ambition des Africaines, en tout cas de leur buteuse. « L’important, ce n’est pas juste de participer », se justifie-t-elle.  » Nous sommes une équipe soudée, bien préparée, et c’est important de prouver que nous ne sommes pas là par erreur. Je vais faire de mon mieux pour que faire plaisir au Cameroun et à moi-même. »

lionnes-indomptables

lionnes-indomptables

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Enganamouit le sait : un événement historique comme elle s’apprête à en vivre est certes un inoubliable et chargé d’émotion, mais pas forcément synonyme de grande joie. Le souvenir du Tournoi Olympique de Football Féminin, Londres 2012 est là pour le lui rappeler, les Camerounaises ayant conclu leur première participation par trois défaites en autant de matches. « Mais cette participation aux Jeux Olympiques nous a apporté, en tout cas à moi, une expérience importante », estime la benjamine d’une fratrie de neuf enfants. « Nous avons appris beaucoup et nous a permis d’être prêtes pour la Coupe d’Afrique. »

Joyeux anniversaires
Le Cameroun y a effectivement atteint la finale, certes perdue 0:2 face au Nigeria, mais après avoir battu successivement le Sénégal en qualifications, puis l’Afrique du Sud, l’Algérie et la Côte d’Ivoire.

« Je peux dire que nous avons beaucoup progressé et nous allons essayer d’utiliser notre expérience dans cette Coupe du Monde », annonce-t-elle, en écho à son sélectionneur Enow Ngachu qui prône l’importance de la défense : « La défense commence avec le travail des attaquantes. Nous nous battrons pour défendre du mieux possible, mais aussi pour montrer tout notre potentiel. »

Les vice-championnes d’Afrique en donneront un premier aperçu contre l’Équateur, autre néophyte en Coupe du Monde, en ouverture du Groupe C de Canada 2015, le 8 juin, soit 24 heures avant qu’Enganamouit ne fête ses 23 ans… « Oh, je suis très positive ! », promet-elle avec confiance et enthousiasme. « Cette date m’a toujours porté bonheur. Je me souviens que nous avons joué un match de qualification pour la Coupe d’Afrique un 8 juin, et la nuit précédente, on avait fêté mon anniversaire. Nous étions relâchées et optimistes, et nous avions gagné. Chaque fois que j’ai joué ce jour-là, ça m’a réussi, j’ai toujours gagné. J’espère connaître la même expérience ici. »

Si elle souviendra sans doute toujours de son premier match en Coupe du Monde Féminine, Enganamouit espère aussi qu’elle recevra ce jour-là un cadeau d’anniversaire… inoubliable.

Sources : Fifa.com

Populaires cette semaine

To Top