Features

Canada 2015: Cameroun-Suisse: défaite interdite

Lionnes-indomptables-Canada-2015-Cameroun

Les Lions indomptables ont impérativement besoin d’une victoire, afin d’accéder au second tour de la Coupe du monde. Sérénité accrue dans la tanière. Ce sera ce mardi à minuit. L’équipe nationale de football féminin du Cameroun, Lionnes indomptables, affrontera la sélection suisse, dans le cadre de la troisième journée des matches de poule C, Canada 2015. L’enjeu est clair pour les deux équipes : une victoire qui ouvrirait les portes du second tour du Mondial.

En battant le Cameroun (2-1) lors de la deuxième journée, les Japonaises réputées pour leur technique, mais aussi pour leur vitesse et leur possession de balle, sont devenues la première sélection à se qualifier pour le tour suivant. Les partenaires de Sameshima et Sugasawa, les buteuses nippones de la rencontre, comptent en effet 6 points au classement général, soit trois de plus que la Suisse et le Cameroun, qui s’affrontent lors de la dernière journée. La partie s’annonce âpre et à l’issue incertaine. Il n’y a donc plus qu’une place en jeu, pour une qualification directe.

Selon des nouvelles en provenance de Vancouver, qui sert de quartier général aux Lionnes, les Camerounaises ont le moral à bloc. Les problèmes de primes et les discours politiques creux du Minsep et du président du Comité de normalisation ont été mis dans les placards. Les joueuses préfèrent pour le moment penser à la rencontre qui va se disputer. Enow Ngatchu, l’entraîneur principal, a tenu un discours galvanisant à ses troupes. Les piliers de la sélection, à savoir Ngono Mani, Francine Zouga, Annette Ngo Ndom et Raïssa Feudjio ont bien reçu le message et semblent désormais prêtes à rugir, comme lors de la première journée face à l’Équateur (6-0), avec un triplé de Gaël Enganamouit.


Expérience.

Les Lionnes indomptables ont une certaine expérience des grandes compétitions. L’équipe reste très soudée malgré le faux-pas face au Japon (1-2). Les joueuses pour la plus part évoluent ensemble depuis plusieurs années. Les automatismes qu’elles ont cultivés leur ont permis de remporter la médaille d’or des Jeux africains 2011 à Maputo au Mozambique. En outre, elles ont été finalistes du championnat d’Afrique de football féminin qu’a accueilli la Namibie en 2014. Ces résultats interviennent au lendemain d’une participation historique aux jeux Olympiques de Londres 2012.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Selon le règlement du Mondial 2015 au Canada, les deux premières équipes de chaque poule seront qualifiées pour les huitièmes de finale. En outre, quatre sélections parmi les meilleures troisièmes des six poules seront repêchées. Toute chose qui laisse croire que les Lionnes indomptables ont de grandes chances de sortir de l’étape des poules. Ce serait une grande première pour le Cameroun, après l’épopée de la Coupe du monde 1990 en Italie, quand la génération dorée conduite par Roger Milla, Thomas Nkono, Omam Biyik, Stephen Tataw… avait créé la sensation en atteignant les quarts de finale après une victoire en match d’ouverture sur les champions du monde argentins (1-0).

Optimisme.

La Suisse abordera également la rencontre avec un regain de confiance. Battues logiquement à la première journée par le Japon (0-1), les Suissesses pour leur première participation en phase finale de Coupe du monde ont planté dix buts à l’Équateur vendredi. Tout reste ouvert dans le Groupe C. L’optimisme est de rigueur dans le camp helvétique. Davantage que contre le Japon et l’Équateur, les Suissesses comptent sur leur duel face au Cameroun pour engranger des points. La base du succès actuel a un nom: le travail avec la relève effectué par l’Association suisse de football (Asf). Le modèle suisse, qui repose sur trois piliers, a attiré l’attention sur le plan international. Outre une étroite collaboration entre l’association, les ligues et les clubs, des formateurs professionnels interviennent désormais dès le plus jeune âge des joueurs et les moyens financiers de l’association doivent être engagés efficacement.

Les deux autres représentantes africaines semblent quant à eux mal parties. Dans la poule B, dont les matches auront lieu à Ottawa, les Ivoiriennes, pour leur première participation, ont déjà perdu les deux premières rencontres face à l’Allemagne (10-0) et la Thaïlande (2-3). La dernière sortie face à la Norvège s’annonce également difficile, car l’équipe norvégienne et l’Allemagne sont deux grandes nations du football féminin qui totalisent trois titres mondiaux et huit places sur le podium. La Côte d’Ivoire est éliminée. Les Nigérianes, championnes d’Afrique comptent une défaite et un nul dans la poule D, hébergée à Winnipeg et composée des États-Unis, de l’Australie et de la Suède. Les États-Unis sont une référence du football féminin avec deux titres mondiaux et une deuxième place lors de la dernière Coupe du monde.

Jean Robert Fouda

Populaires cette semaine

To Top