Features

Can féminine 2016 : La guerre des hymnes

can-2016-charlotte-dipanda_richard-kings

A l’opposé du chant officiel interprété par Charlotte Dipanda et Richard Kings, celui du groupe Macase connaît déjà un franc succès. L’hymne officiel de la Coupe d’Afrique des nations (Can) féminine 2016, baptisé «Hommage aux footballeuses» a été officiellement présenté le 18 septembre dernier au palais polyvalent des sports de Yaoundé. Interprété en duo par les artistes camerounais Charlotte Dipanda et Richard Kings, cet hymne est inspiré de la culture nationale. Seulement, sur les réseaux sociaux et en dehors, cet hymne est vivement critiqué.

D’aucuns estiment que le rythme mis en avant dans l’interprétation de ce chant qui dure près de cinq minutes n’accroche pas. «Un hymne de sport est en général  court et tourne en boucle sur une accroche. Un petit refrain suffit, pas besoin de faire compliqué ! Le public doit s’approprier la chose déjà que l’échéance c’est pour bientôt. Quand va-t-on l’apprendre?», s’interroge Julius Essoka, artiste-musicien.

Nombreux sont les Camerounais qui ont vite fait de se rabattre sur l’hymne composé par le groupe macase (dont Serge Maboma est le leader) avec comme interprètes Kareyce Fotso et Danielle Eog . Les internautes se ruent sur cette vidéo qui circule sur les réseaux sociaux. Un engouement qui pourrait aller croissant dans la mesure où Serge Maboma, indique qu’en plus de l’hymne officiel, cet autre chant de ralliement a été adoubé par le président de la République pour être fredonné pendant les  compétitions.

La polémique en cours n’est pas entièrement partagée dans le milieu du football. «L’hymne d’une Can est un tempo. Cela ne doit pas forcément renvoyer à de l’ambiance. Est-ce que ceux qui critiquent s’intéressent souvent aux hymnes des compétitions dans d’autres pays», relativise une journaliste sportive qui a requis l’anonymat. D’aucuns affirment par ailleurs que l’hymne officiel de la Can dans lequel le nom de Paul Biya est cité n’est pas une composition de Charlotte Dipanda qui a pourtant été retenue suite à l’appel d’offre lancé par le Comité d’organisation. Certaines indiscrétions font état de ce que la composition serait du ministre des sports et de l’Éducation physique.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Courrier officiel

Une information qui n’est pas totalement bottée en touche par Charlotte Dipanda. En effet, au cours d’un entretien sur les antennes de la Crtv-télé la semaine dernière, l’auteure du titre à succès «mispa», extrait de l’album «Massa» a indiqué qu’elle n’a fait que poser sa voix sur un chant composé par Roméo Dika. De même, certains artistes décrient le fait qu’on a préféré les instrumentistes de l’Opéra de Garnier en France à ceux du Cameroun.

Même si le chant interprété par le duo Dipanda-Kings est retenu comme hymne officiel, «les Amazones», chanté par Kareyce Fotso et Danielle Eog  semble avoir plus de succès sur la toile. «Nous allons gagner, nous allons dribler…..oui oui. C’est cet hymne ci que nous attendions. Paul Serge Maboma Kareyce Fotso nous attendons le clip…», réagit un internaute sur Facebook.

«Le bon ingrédient d’un hymne de compétition sportive est une mélodie simple, et récurrente que les spectateurs et fans peuvent s’approprier facilement. En fait, ce sont des refrains qui peuvent être mémorisés très rapidement et restitués sans qu’on ait besoin de savoir quel est le contenu du reste de la chanson», explique Julius Essoka. Bien que le titre «Les amazones» a été adoubé par le président de la République pour être chanté pendant la compétition, rien n’indique qu’il animera toujours les gradins. «Jusqu’ici, nous n’avons pas encore reçu de courrier officiel affirmant que notre chant sera chanté pendant la compétition.

Je pense que les personnes concernées ont été officiellement saisies par un canal normal. Pour le moment, nous patientons encore et ensuite, on verra la conduite à tenir», confie Serge Maboma.

Josiane Afom

Populaires cette semaine

To Top