Features

CAN 2015: Vers des forfaits en cascade dans la tanière des Lions Indomptables

Lions-Cameroun-prime-CAN-2017-football-Africa cup-of-Nations

Victorieuse à l’aller (2-1), la sélection nationale du Cameroun, leader du Groupe D avec 10 points, affronte les Léopards demain samedi, avec une équipe dont certains titulaires souffrent de pépins physiques non moins négligeables. De quoi laisser planer des inquiétudes à la veille de cette 5e journée des éliminatoires où Stéphane Mbia et ses camarades n’ont besoin que d’un point pour se qualifier pour la Can 2015.

C’est avec des poches de glace qui, autour de la cheville, qui, autour du genou ou encore de la cuisse, qu’Henri Bédimo, Benjamin Moukandjo, Nicolas Nkoulou, Franck Kom, Leonard Kweuke et Alexandre Kombi ont suivi en spectateurs, une bonne partie de la séance d’entraînement d’hier matin au Centre d’excellence de la Caf de Mbankomo. Les six footballeurs camerounais dont la plupart sortent d’un week-end éprouvant en club, ont été exempts des différents exercices auxquels se sont pliés leurs camarades. Par prudence, ils ont été confiés à Christophe Manœuvrier, le préparateur physique pour des exercices spécifiques qui n’ont duré que quelques minutes. Bien loin des travaux en atelier placés sous la supervision d’Ibrahim Tanko, Alexandre Belinga et Bonaventure Djonkep et Alioum Boukar. Le banc du terrain gazonné s’est aussitôt transformé en une véritable infirmerie de fortune où le staff médical s’est plié en quatre pour apporter soulagement à ces fauves dont l’état de santé, à en croire Volker Finke, le sélectionneur des Lions indomptables, n’est pas à plaindre.

Les raisons de ces blessures en cascades ? « Les championnats d’Europe sont actuellement dans une situation très serrée. Il y a beaucoup de matchs. Il y a beaucoup de tournois en ce moment : Ligue des champions, Europa League… Chaque pays a deux compétitions dont le championnat et la Coupe. Il y a des joueurs qui arrivent à jouer trois matchs par semaine. Et c’est clair, ce sont les mêmes joueurs qui jouent pour la sélection du Cameroun et on est obligé de faire la même chose. On doit être très prudent, on doit faire attention », tente d’expliquer le technicien allemand, une heure après en conférence de presse. Même si ce dernier n’a pas voulu trop s’étendre sur la gravité des blessures de ses poulains dont la plupart pourraient être forfaits, il y’a lieu de s’inquiéter.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Doit-on s’attendre à des changements dans le dispositif tactique demain face aux Simbas de Rdc au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé ? « Ça dépend des blessures que nous avons », rétorque Finke qui n’exclut pas la possibilité d’effectuer deux ou trois changements selon les compartiments affectés. En fait, confesse-t-il, « il peut y avoir des modifications sur le plan tactique, mais ça aussi, ça va dépendre de l’adversaire. La République démocratique du Congo a joué en 4-1-4-1, mais ce n’est pas le plus important. Il y a deux joueurs qui manquent, mais c’est la même équipe que nous avons affrontée. Avec de bonnes contre-attaques, un bon esprit, le Congo a fait un très bon match à Abidjan. C’est vrai. C’est pourquoi il faut être très bien préparé. Il faut être très concentré ».

Contrôle de balle

Autre joueur qui a manqué la séance matinale d’hier, Patrick Claude Ekeng Ekeng. De l’aveu du coach, le milieu de terrain de Fc Cordoba qui célèbre son baptême du feu avec la sélection nationale A, a rencontré quelques petits problèmes avec son passeport espagnol. Toute chose qui a obligé le staff technique à lui accorder une permission pour qu’il se rende à l’ambassade d’Espagne à Yaoundé aux fins de régler ces « petits détails », pour reprendre le technicien allemand qui répondait ainsi aux inquiétudes des hommes de médias, surpris de l’absence dans le groupe de l’ancien sociétaire de Canon de Yaoundé. En dehors de ces cas de probables défections, le gros du travail d’hier a consisté à des exercices techniques articulés autour des passes suivies des contrôles de balles et des séances de mise en place tactique dans l’après-midi couronnées par le traditionnel « deux camps ». La séance s’est terminée par une partie de tennis ball pendant laquelle Stéphane Mbia, Clinton N’Jié, Gérôme Guihota et Cie se sont « éclatés ».

Adolphe Teikeu titulaire ?

Premier du Groupe D, le Cameroun n’est plus qu’à 90 minutes de son destin puisque un match nul suffit au Onze national pour arracher le ticket qualificatif de la Can 2015. Pris au dépourvu par cette tanière de blessés, Finke pourra certainement compter sur des solutions de rechange telles que la titularisation d’Adolphe Teikeu qui viendra suppléer Nkoulou dans l’axe de la défense afin de permettre à Mbia de décaler au milieu de terrain pour assurer son rôle de sentinelle comme il sait si bien le faire. Quoiqu’il en soit, le défenseur de Chornomorets Odessa en Ukraine est prêt et n’attend que le moment M pour en découdre avec cette sélection congolaise qui se refuse de jouer les figurants dans cette confrontation entre fauves. A vos marques, prêts, dévorez…

© Christian TCHAPMI | Le Messager

Populaires cette semaine

To Top