Features

CAN 2015: L’argent donné aux journalistes divise

CAN 2015 - Cameroun

25 millions de FCFA débloqués par la Fecafoot pour entretenir une certaine presse à la Can foireuse de Guinée Equatoriale suscite des polémiques au siège de la Fecafoot à Tsinga. Entre ceux qui ont pris l’argent sans effectuer le déplacement, ceux qui se plaignent du montant reçu et ceux qui n’ont rien reçu alors qu’il y avait leur nom sur la liste, c’est la grande cacophonie.

Les membres du comité de normalisation de la Fecafoot, à l’occasion de la dernière Coupe d’Afrique des nations disputée en Guinée équatoriale dont le bilan financier n’a toujours pas été fait, avaient décidé de « soutenir » les journalistes qui, pour la plupart, chantent leurs louanges dans leurs medias et même sur les réseaux sociaux. Pour cette opération de charme, le normalisateur en chef, Joseph Owona, a décidé de mettre à la disposition de Laurence Fotso, responsable de la communication de la Fecafoot, la somme de 25 millions de FCFA. La patronne de la communication de Tsinga, une fois en possession de cet argent, a donc décidé dans un premier temps de dresser la liste des bénéficiaires, ainsi que les différents montants et le nombre de journalistes à prendre dans chaque media retenu. Elle a, avec le concours du Secrétaire général de la Fecafoot, décidé de prendre une vingtaine de journalistes « recrutés » dans les différents medias. Il faut d’ailleurs dire que c’est Tombi A Roko Sidiki qui a validé les listes en dernier ressort.

Pour ce qui est de l’argent, Laurence Fotso a définit une clé de répartition selon ses propres critères. Les différents montants retenus étaient de : 450.000 FCFA, 500.000 FCFA, 750.000 FCFA et 850.000 FCFA, selon que l’on soit simple reporter, chef de rubrique Sport, Rédacteur en Chef ou patron de presse. Par pudeur nous ne citeront pas les noms des journalistes qui ont émargé, même si le document de la Fecafoot dont Mboafootball.com a pu avoir copie est assez clair sur les noms et les organes des confrères qui sont passés à la caisse. La plupart des medias retenus ont simplement eu droit à une place, mais le quotidien Le Jour, Amplitude FM, Equinoxe Télé ont eu droit à deux places alors que camfoot.com s’est taillé la part du Lion avec trois places.

Il était question pour ces medias de polir l’image du comité de normalisation et surtout de vendre l’image du candidat de ce comité de normalisation, Tombi A Roko Sidiki. Un journaliste faisant partie de cette liste a reçu les foudres de Laurence Fotso parce qu’elle estime que ce journaliste a violé le pacte. « On ne peut pas te donner de l’argent, te transporter et tu écrits ce que tu viens d’écrire, je te demande de venir me voir très rapidement ici à l’hôtel des Lions », lui a lancé une Laurence Fotso « très courroucée », selon les propres termes du journaliste en question.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Depuis quelques jours à Tsinga, les proches du Secretaire général Tombi A Roko Sidiki pensent que Laurence Fotso n’a pas dépensé la moitié de cet argent de la presse. Ils exigent qu’elle rende compte. Pour comprendre comment elle a dépensé l’argent, il faut savoir qu’il y a certains journalistes qui ont pris de l’argent mais n’ont pas effectué le déplacement de Malabo. Dans cette catégorie, on parle à la Fecafoot du journaliste de STV qui a encaissé 750.000 FCFA, un journaliste du quotidien Le Jour puisqu’il y a un seul qui était à la Can, l’autre qui n’écrit pas dans la rubrique sport a pris 750.000 FCFA mais n’est pas parti. Le deuxième journaliste d’Amplitude FM qui est d’ailleurs un journaliste politique qui anime un talk-show quotidien s’est contenté de 750.000 FCFA et est resté au Cameroun. L’unique journaliste du journal Le Courrier a reçu 500.000 FCFA et n’est pas parti à la Can, tout comme celui de Satellite FM. Ceux ont reçu 450.000 FCFA et sont tout de même allés à la Can sont d’ailleurs très en colère « Si je savais que certains ont même reçu plus d’argent que nous et sont restés au Cameroun je ne serai pas allé là bas. La vie est trop chère en Guinée Equatoriale », nous confiait un confrère d’une chaine de télévision de la ville aux sept collines. Camfoot.com est le seul media qui a eu droit à 850.000 FCFA.

Il faut dire que pour ce qui est de la chaine de télévision Canal 2 international, ils n’ont pas reçu de l’argent. Laurence Fotso, sur place à Malabo, a refusé de donner l’argent aux représentants de ce media, malgré l’intervention de Tombi A Roko Sidiki. Motif, Canal 2 à Malabo donnait la parole à des invités qui vilipendaient la Fecafoot. Selon certaines sources à Tsinga, quelqu’un aurait émargé en lieu et place de Canal 2 et a récupéré l’argent, à savoir 750.000 FCFA.
Le président du comité de normalisation qui semble soutenir Laurence Fotso dans cette scabreuse affaire doit rapidement comprendre ce qui se passe s’il ne veut pas être rattrapé par cette affaire demain. Tout calcul fait, la communicatrice de la Fecafoot ne peut pas avoir dépensé tout cet argent pour la presse.

René Mouandjo, Mboafootball.com

Les médias retenus pour recevoir l’appui de la Fecafoot pour la Can 2015-02-20

Les Radios

Equinoxe
Magic FM
Radio Siantou
Cheik Anta Diop
Amplitude FM (2 places)
Satellite FM


Télévisions

CRTV
STV
Canal 2
Equinoxe TV (2 places)
LTM
DBS


Presse Ecrite

Le Messager
Mutations
Le jour (2 places)
La Nouvelle expression
Le courrier
Investigation
La Nouvelle


Presse cybernétique

Camfoot.com (3 places)
Camer.be

Populaires cette semaine

To Top