Features

CAMPOST: Un chef de bureau distrait 91 millions de FCFA et prend la fuite

Campost-2

Nkere Alimatou est sous le coup d’un mandat d’amener depuis le 2 juin 2015. Ses co-accusés se sont présentés au Tribunal Criminel Spécial jeudi 21 janvier 2016.

Dans l’affaire Ministère Public contre Nkere Alimatou et autres, il est question de détournement de deniers publics en coaction. La principale accusée et ses 3 co-accusés doivent répondre des faits d’avoir obtenu ou retenu frauduleusement des biens, que ce soit, immobilier ou mobilier, «appartement destiné ou confié à une collectivité ou établissement public soumis à la tutelle administrative de l’Etat, la somme de 90,918,279 FCFA en préjudice à la Cameroon Postal Services (Campost)», tire-t-on des colonnes de La Nouvelle Expression du Vendredi 22 janvier 2016.

La fugitive Nkere Alimatou, sous le coup d’un mandat d’amener depuis le 2 juin 2015, ne s’est pas présenté au box des accusés, devant la collégialité présidée par le juge Eyango assisté des magistrats Onana etNimagalina. Me Omam Fils, avocat général représente le Ministère Public et la Campost est représentée par Me Ngodi Mbella.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Les trois co-accusés (Ngouen Souleymanou, Ngouen N. M. Bienvenu et Pierre Kouotou) qui comparaissent libres, présents à l’audience, ont plaidé non-coupables des faits qui leurs sont reprochés. Ngouen Souleymanou est accusé du détournement de 4 millions de FCFA, Ngouen N. M. Bienvenu 11,5 millions de FCFA, Pierre Nkouotou 14, 701,000 FCFA et Nkere Alimatou est accusée du détournement de 51 717 279 FCFA. La première audience de confirmation des charges s’était tenue le 15 décembre 2015. Les audiences reprendront les 16 et 17 février 2016 à la demande du Ministère Public.

Géraldine IVAHA

Populaires cette semaine

To Top