Features

Campagne humanitaire: 23 cas de bec de lièvre opérés avec succès à Bafoussam

Invitée par Pascal Nguihé Kanté, l’équipe médicale et chirurgicale conduite par le Pr Faustin Félicien MouafoTambo a séjourné à l’hôpital régional de Bafoussam pour opérer et réparer, gratuitement, les becs de lièvre sur des patients de diverses couches sociales.  16 ans, Diane Nono, cherche le sourire ce lundi 19 décembre 2016. Après avoir subi une opération visant à la réparation de la fente palatine-labiale-autrement appelée « bec de lièvre »-qu’elle trainait depuis sa naissance, elle veut parler et tient à exprimer ses remerciements à Pascal Nguihé Kanté, ministre, secrétaire général adjoint des services du Premier ministre.

Ce membre du gouvernement est initiateur de cette campagne humanitaire et chirurgicale soldée par l’opération de 23 cas de « bec de lèvre » à l’hôpital régional de Bafoussam sous la conduite de Pr Faustin Félicien Mouafo Tambo, chirurgien-pédiatre à l’hôpital gynéco obstétrique et pédiatrique de Yaoundé. Encore alitée, l’adolescente marmonne des mots inaudibles, mais son visage transpire de joie. Pour la suppléer, sa génitrice, M. Maffo, salue l’élan humanitaire du promoteur de cette campagne. «Ma joie est intense. J’exprime toute ma gratitude au ministre Pascal Nguihé Kanté. Je dis merci à l’équipe chirurgicale du Pr Faustin Félicien Mouafo Tambo. Également, je manifeste ma gratitude va à l’endroit du directeur de l’hôpital régional de Bafoussam et de tout le personnel de cette formation

sanitaire. Je dis milles fois merci à madame Léa Kanté qui vient de nous manifester sa générosité à travers des cadeaux de noël pour enfants et des gestes de réconforts à l’endroit de toute les personnes hospitalisée après ces opérations», déclare-t-elle. Pour traduire que cette initiative s’inscrit en droite ligne de la politique gouvernementale en matière de promotion de santé publique et de solidarité à l’endroit des couches sociales défavorisées et apporter son soutien à Mme Léa Kanté, présente en lieu et place de son mari, Awa Fonka Augustine, gouverneur de la région de l’Ouest, a tenu à marquer de sa présence à cette cérémonie de clôture officielle de cette campagne chirurgicale et humanitaire. Emmanuel Nzété, délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Bafoussam était également de la parti. Joseph Confiance Fongang, membre du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) et ancien député à l’Assemblée nationale a aussi effectué le déplacement pour l’hôpital régional de Bafoussam.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Élan humanitaire à suivre

Émus par la flopée des félicitations et des regards admiratifs, le Pr Faustin Félicien Mouafo et son équipe ont fait savoir que cette campagne humanitaire a contribué au renforcement de leur capacité. « Au-delà de la réparation esthétique, il y a une correction d’ordre fonctionnelle. Non seulement les personnes opérées ne pourraient plus être stigmatisées à cause de cette malformation congénitale, mais elles verront, après opération, leur locution s’améliorée et être davantage audible. Des médecins Orl et des orthophonistes feront un suivi adéquat. Nous avons veillé à ce que sur place, il le personnel poursuivre les soins post-opération», explique-t-il. Particulièrement, le Pr Mouafo a dit s’être reconnecté aux sources de ses ancêtres. « Au plan purement professionnel, nous avons gagné en connaissance en travaillant sur des cas de fentes palatines de la

région de l’Ouest. J’ai aussi connu un enrichissement culturel à travers cette campagne. J’ai rencontré un chef traditionnel de la région de l’Ouest pour la première fois de ma vie. Les chefs supérieurs Bafoussam, Baleng et Bamougoum nous ont fait l’honneur de nous recevoir dans leur palais. Ce sont des moments inoubliables », se réjouit-t-il. Non sans manquer de lancer un appel à l’élite de la région de l’Ouest afin qu’elle suive cet élan humanitaire de Pascal Nguihé

Source

Populaires cette semaine

To Top