Features

Cameroun – Zimbabwe : Tombi a Roko et Owona pris a partie par des supporters mécontents au stade Omnisport

Fécafoot-Tombi-A-Roko-Sidiki-décisions

D’après plusieurs informations, le dernier match des U23 au stade omnisport aura permis d’assister à une altercation entre certains supporters venus en masse  pour violenter Tombi A Roko alors que Joseph Owona lui avait déjà pris la poudre d’escampette.

L’équipe nationale du Cameroun de la catégorie des U23 engagée pour la qualification des jeux africains au mois de Septembre à Brazzaville en terre Congolaise a été éliminée au stade Omnisport de Yaoundé. Alors qu’elle menait au score par un but à zéro à la 47e minute de la rencontre, elle va se faire rejoindre 10 minutes plus tard soit à la 57e minute par le Zimbabwe. Battu à l’aller par cette équipe Zimbabwéenne un but à zéro, les poulains du coach  M. Ndjili Ndengue Pierre et M. Maboang Kessack Emmanuel ne pourront renverser la vapeur sur leurs installations au stade omnisport. Une situation qui va ajouter du courroux aux supporters au regard de la situation que vit actuellement notre football national avec les dirigeants actuels de la Fecafoot qui multiplient des subterfuges pour se maintenir à la tête de l’instance faitière.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

C’est exactement ce courroux qui va voir se dérouler une scène inhabituelle au stade omnisport. D’après des sources, l’actuel Secrétaire général de la Fecafoot, Tombi A Roko Sidiki sera pris à partie par plusieurs supporters à la fin du match devant le regard impuissant des policiers et gendarmes présents au stade. Ces supporters, d’après nos sources, auraient avec des invectives et des termes durs demandé à Tombi A Roko de laisser tomber ses ambitions de dirigeant de la Fecafoot. En des termes tels que « Si le TCS te rate nous, nous n’allons pas te rater », ils n’ont cessé pendant des minutes assez interminables pour le SG Fecafoot de proférer des paroles menaçantes. Le Pr Joseph Owona lui n’étant plus là avait été prévenu juste quelques minutes avant la fin du match par un de ces proches de l’altercation qui devait suivre et a tôt fait de s’éclipser, selon nos sources.

S’il est vrai qu’il sera désormais difficile de revoir Tombi A Roko dans les stades de football sans protection, il est également vrai de noter que le calvaire que vit l’actuel SG Fecafoot ne permet pas d’augurer des lendemains meilleurs pour l’avenir du football. Encré dans les guerres intestines qui ne permettent pas l’émancipation de ce sport, la répercussion de ces guéguerres atteint même déjà les sélections jeunes qui pouvaient avec leurs exploits faire rayonner le Cameroun sur la scène internationale.

© camer.be : Yannick Ebosse

Populaires cette semaine

To Top